Régime sans gluten : plus de mal que de bien ?

Il est la nouvelle tendance alimentaire. Depuis quelques mois déjà, stars, sportifs et anonymes sont adeptes du régime sans gluten, parfois pour raison de santé, mais souvent pour l'effet de mode. Mais le régime sans gluten traine derrière lui beaucoup d'idées reçues.

0
3234
Dans tous les cas, avant de se déclarer « intolérant au gluten » et de suivre le régime à la mode, la consultation médicale est obligatoire. ©ShutterStock

Boulangeries sans gluten, restaurants sans gluten, rayons consacrés aux produits sans gluten. Si le gluten est partout, aujourd’hui, on cherche à l’éviter. Le régime sans gluten, plébiscité par les stars et les sportifs, se démocratise chez les anonymes et traine avec lui de nombreuses idées reçues.

Selon le Dr Karla Shelnutt, le régime sans gluten, hormis pour les personnes intolérantes, pourrait être néfaste pour la santé, et il ne favorise pas la perte de poids, comme on pourrait le lire ou l’entendre ici et là. Dans sa dernière édition du Journal Of Nutrition Education and Behaviour, le Dr Karla Shelnutt tient à trancher, séparer le vrai du faux sur le régime sans gluten.

Trop d’idées reçues sur le régime sans gluten

Pour elle, il s’agit d’un régime inspiré par internet : « De nombreuses femmes en bonne santé vont adopter un régime sans gluten parce qu’elles pensent que c’est meilleur pour leur santé, et que cela peut les aider à perdre du poids tout en leur offrant une peau plus saine », et parce qu’elles l’auront lu sur internet. Faux. Comme le rappelle la diététicienne Virginie Ceccon-Grandjean, « aucune étude scientifique n’a montré que le régime sans gluten présente des bénéfices pour la santé chez des personnes qui ne sont pas intolérantes au gluten ».

La tendance du régime est tellement forte qu’il existe un site de rencontre, baptisé Glutenfreesingles.com, pour que les personnes célibataires qui suivent ce régime puissent se rencontrer entre elles. Selon l’étude menée par le Dr Karla Schnutt, la moitié des jeunes interrogés estiment que le régime sans gluten aide à perdre du poids, qu’il est signe d’une alimention plus saine, et qu’il soulage même certaines maladies.

Il faut avant tout consulter un médecin

Mais il est important de rappeler que le régime sans gluten s’adresse principalement aux personnes atteintes de la maladie cœliaque, soit une personne sur 2 000 en France. Et que, comme une autre idée reçue le laisse entendre, il n’y a pas plus d’intolérants au gluten aujourd’hui qu’avant. « La prévalence de l’intolérance au gluten est stable, de l’ordre de 1 à 2 % de la population selon les pays. Le diagnostic s’est en revanche amélioré, ce qui peut donner l’impression que cette maladie est plus fréquente » explique la diététicienne.

Dans tous les cas, avant de se déclarer « intolérant au gluten » et de suivre le régime à la mode, la consultation médicale est obligatoire. Pour détecter l’intolérance il faut effectuer un test sanguin, suivi d’une biopsie du tube digestif si le test s’avère positif.

Sur le même sujet

Lire aussi : Le sans gluten : un régime ou une mode qui fait recette ?

Laurie Ferrère