Rencontre en ligne, mariage heureux

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, les couples qui se sont rencontrés en ligne sont plus heureux que les autres. Aux Etats-Unis, un tiers des jeunes couples mariés se sont connus sur internet.

0
1153
Aux Etats-Unis, un tiers des couples mariés entre 30 et 39 ans se sont rencontrés sur internet ©ThinkStock

Halte aux idées reçues. Alors que les rencontres sur internet sont souvent catalogués comme « coup d’un soir », une étude américaine, publiée dans la revue de l’Académie américaine des sciences (PNAS), vient de prouver le contraire. D’après l’enquête, menée par John Cacioppo, professeur de psychologie à l’Université de Chicago (Etats-Unis), les couples mariés formés sur internet seraient plus heureux que les autres.

Pour arriver à cette conclusion, le chercheur a questionné un échantillon de 19 131 Américains, mariés entre 2005 et 2012. Chaque participant devait évaluer son degré de bonheur, l’amour ressenti et la communication de leur couple. Ensuite, les résultats ont été classés en deux catégories : les couples créés en ligne et ceux qui se sont formés en face-à-face (via des amis, des soirées, des activités communes etc.).

Résultat ? Sur une échelle de 1 à 7, les couples sur internet ont noté leur bonheur de 5,64 contre 5,48 pour les autres. Certes, la différence est maigre mais cette donnée est complétée par une autre statistique, celle des séparations. D’après l’étude, 6 % des mariages de couples qui se sont connus en ligne ont mal terminé, contre 7,6 % pour les rencontres en face-à-face. « Il est possible que les personnes qui ont rencontré leur conjoint sur Internet n’aient pas le même type de personnalité – qu’elles soient moins impulsives par exemple – ou qu’elles soient plus motivées pour s’engager à long terme, explique John Cacioppo dans l’étude. Les agences matrimoniales en ligne rassemblent davantage d’individus désirant se marier. » Au contraire, les conjoints rencontrés dans un bar ou sur son lieu de travail formeraient des couples moins heureux que la moyenne.

Rencontres en ligne : un tiers des mariages américains

Autre donnée surprenante : un tiers des Américains mariés depuis 2005 se sont rencontrés sur internet. Et pour trouver l’âme sœur, les possibilités sont nombreuses. Quand les plus âgés se sont souvent connus par mail, les plus jeunes trouvent souvent leur bonheur sur des réseaux sociaux comme Facebook, ou via des mondes virtuels, comme Second Life. Evidemment, les sites dédiés aux rencontres arrivent en tête.

Cette étude est, bien évidemment, à prendre au second degré. Non seulement les écarts de « bonheur » sont faibles mais en plus l’enquête ne se fonde que sur des mariages de moins de sept ans. « Des études de long terme sont nécessaires pour déterminer si les différences observées s’intensifient ou se dissipent avec le temps, indique John Cacioppo. Il serait également intéressant de mener une étude similaire dans d’autres pays pour voir si ces résultats se retrouvent dans des sociétés plus traditionnelles. »

Maxime Quéma