Rentrée 2013 : comment se procurer des fournitures scolaires moins chères ?

Qui dit rentrée dit dépenses en fournitures scolaires. Certaines familles doivent penser malin pour que leurs enfants soient correctement équipés. Voici quelques bonnes idées.

0
2459
Cette année, la CAF versera 360 euros d'allocations rentrée aux familles les plus modestes ©ThinkStock

Le retour des vacances est une épreuve en soit. Mais quand on sait que les finances sont en berne et que la rentrée scolaire arrive à grand pas, c’est carrément le cauchemar. Pour aider les familles les plus modestes, les caisses d’allocations familiales versent chaque année une allocation de rentrée scolaire (cette année comprise entre 360 et 393 euros par enfant). Un coup de pouce dont tout le monde ne pourra pas profiter et qui poussera sûrement certains foyers à mieux penser leur liste de courses pour la rentrée scolaire de leur progéniture. Cartables, crayons, cahiers… comment les payer moins cher ? Bons plans.

Fournitures scolaires : pensez aux achats groupés

En 2012, le panier moyen d’un élève s’élevait à 188 euros. En 2013, le coût des fournitures connaîtra une hausse modérée de 4 %. Une bonne occasion d’apprendre à faire des économies en achetant groupé. Dans certains établissements scolaires, les associations de parents d’élèves mettent en place des bourses de fournitures, qui permettent de commander des cahiers ou des stylos en gros pour réduire les frais. Selon la fédération des parents d’élèves de l’enseignement public (Peep), ce système permettrait de dépenser de 20 à 30 % de moins qu’en achetant tout le nécessaire dans un supermarché. Bémol : ces achats groupés sont souvent réservés aux adhérents des associations. De plus, tous les établissements scolaires ne proposent pas les achats groupés. A vous de vous renseigner auprès de l’administration.

Et si jamais aucune offre n’a été mise en place, il est toujours possible de passer une commande groupée sur le site entreacheteurs.fr

Du neuf avec du vieux

Pour faire des économies, il y a une astuce imparable : réutiliser les anciennes fournitures. Cela paraît évident et pourtant, la plupart des enfants font tout pour avoir, à chaque rentrée, des stylos flambant neufs et les derniers cartables à la mode. Pourtant, un cahier où il reste quelques pages vides ou un crayon encore en état de marche ne doivent pas finir au fond d’un placard ou pire, à la poubelle. On les embarque dans le cartable jusqu’à ce qu’on ne puisse plus les utiliser, ce qui évite le gaspillage et répartit les dépenses au long de l’année.

Autre astuce : les fournitures d’occasion. Emmaüs organise de nombreuses ventes solidaires à travers le pays pour vendre des affaires ayant déjà servies ou neuves, mais à un prix plus raisonnable que ceux affichés en grande surface. Les sites de particuliers à particuliers tels que Le Bon Coin ou Vide Dressing proposent également des lots de fournitures à bas prix.

Fournitures moins chères : jeux concours et bons d’achats

Du primaire au collège, il y a un gouffre. Et la plupart des enfants souhaitent passer du cartable classique au sac à dos, plus « à la mode ». Afin d’alléger un peu la facture, certaines grandes enseignes (BHV, Super U, Auchan etc – liens) proposent de racheter les anciens cartables pour environ 10 euros. Un moyen de récupérer un peu d’argent et d’économiser quelques euros sur le nouveau sac.

D’autres grandes marques, comme Kinder, Tann’s ou Intermarché organisent des jeux concours pour gagner des lots de fournitures scolaires. S’il y a peu de chance de gagner, l’heureux élu réalise cependant de sacrées économies.

Mathilde Bourge