Rhume: les bons réflexes

Revoilà le rhume… bénin, mais très contagieux. A défaut de passer au travers, empêchez-le de faire le tour de la famille!

0
7368

Nez qui coule, yeux qui pleurent, éternuements, toux et parfois fièvre… chaque automne, le rhume fait son come back. Un simple coup de froid ? Détrompez-vous: si le froid affaiblit les défenses immunitaires en obligeant l’organisme à maintenir la température corporelle a 37°C, il n’est pas responsable du rhume. Il s’agit en fait d’une infection des voies respiratoires supérieures (en particulier du nez) causée par des virus qui se transmettent par l’air respiré ou par contact avec une personne ou des objets contaminés. Très contagieux, le rhume profite de la promiscuité des saisons froides pour se propager a vitesse grand V dans les transports en commun, les lieux confinés ou encore très fréquentes.

Barrez-lui la route

Nous ne sommes pas tous égaux devant les virus du rhume! Tout dépend de l’état de notre système immunitaire: s’il ne réussit pas à éliminer le virus avec lequel on a été en contact, celui-ci se fixe sur les muqueuses du nez, des yeux et/ou de la bouche, provoquant leur inflammation (gonflement). Redoublez de vigilance si vous sortez d’une récente maladie ou si vous traversez une période particulièrement stressée ou si vous manquez de sommeil. Quant aux enfants en bas âge qui enchaînent rhume sur rhume, prenez votre mal en patience: plus leur système immunitaire est sollicité, plus ils seront aptes à lutter contre l’infection. FAIRE DU SPORT – L’exercice renforce les défenses immunitaires au niveau respiratoire. On constate 20% de rhume en moins chez les sportifs réguliers.
A&EacuteRER– Ne surchauffez pas les pièces (19°C) et humidifiez si besoin: l’air sec agresse les muqueuses nasales et met à mal leur rôle-barrière.
&EacuteVITER BISES et poignées de mains avec une personne contaminée. Ne touchez pas les objets autour d’elle (verres, clavier, téléphone…).
OUBLIER LE TABAC Fumer une cigarette paralyse les cils de la muqueuse nasale pendant 40 minutes. Les germes ont alors la voie libre. ZOOM SUR… LES MAINS
Principal vecteur de contagion, vos mains doivent être lavées régulièrement. Séchez-les ensuite avec une serviette propre et personnelle. Et évitez de les porter au visage: les virus pénètrent par le nez, la bouche et les yeux. Il vous reste du gel hydroalcoolique antibactérien datant de la grippe A? Utilisez-le !

Balayez les symptômes

Une fois le rhume déclaré, il faut s’armer de patience… et de mouchoirs. Aucun médicament ne permet de l’écourter, les antibiotiques sont inefficaces puisqu’il s’agit d’une infection virale et non bactérienne. «La plupart des rhumes guérissent tout seuls, en 4 à 6 jours. Les médicaments “anti-rhume” peuvent contribuer à améliorer, un peu, les symptômes grâce à leur effet anti-inflammatoire (moins de gonflement, moins de sécrétions, moins de congestion), mais leurs résultats ne sont pas spectaculaires», estime notre expert. BIEN SE MOUCHER pour évacuer les sécrétions: leur stagnation peut provoquer une surinfection. Si le nez est bouché, fluidifiez les sécrétions avec du sérum physiologique ou des inhalations de vapeurs chaudes.
TRAITER Si fièvre ou maux de tête: aspirine ou paracétamol et homéophathie soulageront sans perte de vigilance. ZOOM SUR… LES VASOCONSTRICTEURS
Ils sont très efficaces pour déboucher le nez. Mais gare aux abus susceptibles d’engendrer une accoutumance et provoquer des rhinites médicamenteuses &ndash le nez est encore plus bouché qu’avant! Ils peuvent aussi entraîner des saignements de nez, augmenter la tension artérielle et accélérer le rythme cardiaque. A utiliser uniquement quand le sérum physiologique ne suffit pas.

Sortez vainqueur

Un rhume, c’est fatigant pour celui qui est enrhumé et très contagieux pour son entourage. Mal soigné, il peut dégénérer en otite, sinusite, bronchite, pharyngite, voire en pneumonie. La muqueuse du nez étant connectée directement à la gorge, aux sinus, auxoreilles, aux yeux, aux bronches, le virus peut s’y propager et engendrer des infections bactériennes. SE METTREEN RETRAIT – Pendant les 5 jours où vous êtes contagieux, évitez tout contact avec vos proches et couvrez (avec un mouchoir jetable) votre bouche et votre nez quand vous éternuez ou toussez.
SE DOPER – Reposez-vous, restez au chaud. Et même si son effet sur l’évolution plus rapide d’un rhume n’a pas été prouvé, la vitamine C, tout comme le fer, est un plus grâce àson action antianémique.
FIXER DES LIMITES – Si les symptômes durent plus de 10 jours ou s’aggravent si des douleurs apparaissent (au visage, au front, aux oreilles) si la fièvre est supérieure à 39°C si votre respiration devient sifflante ou très rapide chez les enfants, allez consulter. ZOOM SUR… LA TEMP&EacuteRATURE
Si la fièvre persiste au-delà de 48 heures en dépit du paracétamol, ou apparaît au bout de 3 à 4 jours, consultez un médecin.

Karine Vandenhove