Rosetta : la première photo couleur de Tchouri dévoilée

Et si la surface de la comète explorée par la sonde Rosetta n'était pas noire comme l'avance l'ESA, mais plutôt rougeâtre ? Une première photo en couleurs de Tchouri sème le trouble.

0
1605
La première photo couleur de Tchouri a été obtenu par superposition de clichés pris avec différents filtres. © American Geophysical Union

Le 13 novembre, le robot Philae envoyait la première photo en noir et blanc de la comète Tchouri, sur laquelle il avait atterri la veille. Depuis, plusieurs clichés assez détaillés ont été récoltés par l’Agence spatiale européenne (ESA), mais aucun ne donnait d’idée précise des « vraies couleurs » de l’objet céleste. Une nouvelle image, mise en ligne à quelques jours de la réunion de l’American Geophysical Union, apporte enfin un début de réponse ! Tchouri, scientifiquement dénommée 67P/Churyumov-Gerasimenko, arborerait des tons rouges poussiéreux.

Cette photo, provenant de Rosetta, toujours en orbite autour de la comète, résulte de la superposition de plusieurs clichés pris avec différents filtres (rouge, vert et bleu), puis assemblés par le système d’imagerie Osiris dont dispose la sonde. Voilà pourquoi la résolution est un peu floue.

Noire, rouge… quelle est la vraie couleur de Tchouri ?

Si cette image couleur de Tchouri émerveille les uns, elle laisse sceptiques les autres. En effet, il y a quelques semaines, les scientifiques de l’ESA évoquaient un sol aussi « noir que du charbon ». Pourquoi apparaît-il alors rougeâtre sur la photo ? Selon le Business insider (site d’informations américain), l’image aurait été colorisée de façon intentionnelle, pour mettre en évidence certains détails de la surface de la comète.

Les explications officielles seront certainement dévoilées le 15 décembre à San Francisco, lors du grand congrès scientifique.  

Lire aussi : Rosetta : la chemise d’un scientifique fait le buzz 

Thomas Levy