Roundup : le risque cancérigène jugé « improbable »

L’Agence européenne de sécurité des aliments (EFSA) juge « improbable » le risque cancérigène du glyphosate, un élément chimique que l’on retrouve dans l’herbicide Roundup du géant américain Monsanto.

0
861
Roundup : le risque cancérigène jugé « improbable » ©XAVIER VILA/SIPA

Le glyphosate est-il dangereux ? Selon l’Agence européenne de sécurité des aliments (EFSA), le risque cancérigène de cet élément chimique très utilisé dans les désherbants, comme le Roundup, est « improbable ». Le glyphosate n’est ni génotoxique, c’est-à-dire susceptible d’endommager l’ADN, ni cancérigène pour l’homme.

Cette conclusion très surprenante de l’EFSA a été publiée dans un rapport jeudi 12 novembre et transmise à la Commission Européenne qui doit juger en juin 2016 de classer ou non le produit sur une liste noire. « Nous allons examiner attentivement l’étude et les conclusions de l’EFSA. Nous avons jusqu’à juin prochain pour prendre une décision, en consultation avec les États membres », a ajouté un porte-parole de la Commission à l’AFP.

Un seuil d’exposition maximal

L’Agence européenne de sécurité des aliments a également établi, pour la première fois, un « seuil de sécurité toxicologique », nommé « dose aiguë de référence ». C’est la quantité d’exposition maximale qui peut être ingérée sans être dangereuse pour la santé. Elle a été fixée à 0,5 mg/kg de poids corporel par jour. Cette mesure de sécurité permettra notamment de renforcer les contrôles de glyphosate dans les aliments.

L’avis de l’EFSA s’oppose toutefois à celui du Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), une agence rattachée à l’Organisation mondiale de la santé (OMS), qui l’avait classé le glyphosate comme « probablement cancérigène pour l’homme », en mars dernier. En France, la ministre de l’Environnement, Ségolène Royal, a décidé en juin d’interdire la vente en libre-service aux particuliers des désherbants contenant du glyphosate.

Lire aussi : De l’herbicide retrouvé dans les tampons et serviettes hygiéniques

Justine Dupuy