Salaires : Avantages en nature, que faut-il savoir ?

A l'heure où les salaires ont du mal à bouger, l'avantage en nature devient un élément de la rémunération à prendre en compte.

0
3613
Salaires : Avantages en nature, que faut-il savoir ? ©ThinkStock

Définition

C’est l’offre par l’employeur à ses salariés d’un bien ou d’un service pour un usage personnel, gratuitement ou moyennant une participation inférieure à sa valeur réelle. Les plus courants: la mise à disposition d’un véhicule ou d’un logement, la fourniture de repas mais aussi des prix préférentiels sur des biens et services produits par la société ou l’usage d’un portable ou d’un ordinateur en dehors du travail.

Imposition?

Considérés comme un élément de la rémunération, les avantages en nature sont soumis à l’impôt sur le revenu. Certains y échappent. Sont ainsi exonérés les cadeaux en nature (champagne…), d’une valeur modique, offerts aux salariés par l’ employeur ou le CE lors d’évènements (mariage, naissance, Noël…) dans la limite de 144€, ou la remise gratuite de matériels informatiques (ordinateurs, imprimantes…) et de logiciels nécessaires à leur utilisation, entièrement amortis, dans la limite de 2000€ par an.

Exemples

  • Dans le secteur bancaire, tous les salariés de la Société Générale bénéficient jusqu’à 30% de remise sur les frais de dossiers, taux des prêts immobiliers et des crédits à la consommation.
  • Côté téléphonie, tous les employés d’Orange France Télécom bénéficient d’une ligne fixe à domicile gratuite, dite ligne de service (soit l’équivalentde 16€/mois), et également d’un crédit de communications. De son côté, SFR accorde 30% de réduction à tous les collaborateurs sur les abonnements des mobiles, des fixes et lignes ADSL. Et depuis le rachat de 9 Cegetel, il y a 2 ans, ils profitent, en outre, de 15% de remise sur l’abonnement mensuel à Canal +.
  • Les mastodontes EDF et GDF-Suez, comme toutes les entreprises de la branche «industries électrique et gazière», outre leurs très beaux comités d’entreprise, pratiquent des tarifs préférentiels, y compris pour leurs retraités: 10% du prix public. Chez EDF, la ristourne accordée aux salariés pourrait même atteindre 1.500€ par an. Une coquette somme!
La rédaction