Salaires: les patrons du CAC 40 ne connaissent pas la crise

La santé économique des entreprises du CAC 40 est loin d’être bonne depuis le début de la crise mais cela n’a pas empêché les dirigeants d’augmenter leur salaire d’un tiers. Dans le même temps, les emplois précaires se sont multipliés.

0
2305
Les patrons du CAC 40 ne connaissent pas la crise ©ThinkStock

Les grandes entreprises françaises n’ont pas échappé à la crise économique qui frappe la planète depuis 2008. En revanche, les salaires de leurs patrons se portent à merveille et ont même augmenté en moyenne de 34% d’après les données fournies jeudi par l’agence Euro RSG C&O qui a passé au crible les finances des entreprises du CAC 40 entre 2006 et 2011. Ces dernières ont réussi à créer de la richesse, 22% supplémentaires, sans pour autant empêcher l’indice CAC 40 de chuter de 30% à la Bourse de Paris.

Et les salariés dans tout ça ?

Paradoxalement, cette création de richesses qui a permis à nos grandes entreprises nationales de se désendetter ne s’est pas répercuté sur les salaires de leurs employés, et encore moins sur leurs conditions de travail. En effet, les emplois précaires se sont multipliés et représentent aujourd’hui un tiers des postes du CAC 40, principalement les CDD, stages, salariés surqualifiés pour leur travail et temps partiels subis. Quant aux salaires, ils n’ont augmenté que de 13%, une misère comparée à la hausse de ceux des dirigeants. Des contrôles avaient pourtant été établis pour empêcher des augmentations salariales disproportionnées au regard de la situation économique actuelle. 

AG