Santé : buvez du jus de mûre andine !

Selon une étude du Centre de recherche agronomique, consommer du jus de mûre des Andes permettrait de réduire le risque de maladies cardiovasculaires.

0
3878
La mûre andine est « plus acide, plus astringente que la mûre de nos campagnes », explique Fabrice Vaillant, le coordinateur de l'étude. ©ThinkStock

Une étude publiée le 16 septembre  par le Centre de recherche agronomique basé à Montpellier (Cirad) révèle les atouts d’un fruit rouge bien précis : la mûre des Andes. Les chercheurs recommandent notamment sa consommation pour mieux lutter contre les maladies cardiovasculaires.

La mûre des Andes et le jus de calice d’hibiscus, deux atouts « santé »

La mûre andine est « plus acide, plus astringente que la mûre de nos campagnes », commente Fabrice Vaillant (Cirad), le coordinateur du projet. Pourtant, elle vaut le détour. La mûre des Andes « contient des antioxydants et des polyphénols qui colorent le jus et lui confèrent de très bons effets sur la santé », souligne le chercheur. Plus précisément, ces bienfaits proviennent de tannins appelés « ellagitannins ». Ils sont « métabolisés par la flore intestinale puis absorbés sous forme de molécules plus actives, les urolithines, qui peuvent persister dans l’organisme plusieurs jours après l’ingestion », explique le Cirad.

> Lire aussi : Boire du thé vert ou noir tous les jours protège votre cœur

Les scientifiques se sont intéressés aux composés des mûres andines en fonction de leur origine (Équateur, Colombie et Costa Rica). Ils ont ensuite transformé le fruit (extraction, filtration, clarification, etc.) en collaboration avec le Centre national de science et de technologie de l’alimentation du Costa Rica et l’Unité de recherche Qualisud de Montpellier. Enfin, des études cliniques ont été réalisées auprès de volontaires à Montpellier, à Porto (Portugal) et à Dakar (Sénégal).

Le Cirad recommande également la consommation de jus de calice d’hibiscus, une boisson traditionnelle africaine, qui détiendrait elle aussi d’importants « pouvoirs antioxydants ».

> Lire aussi : Crise cardiaque – les hommes devraient éviter de sauter le petit déjeuner

Damien Rigat