Santé : savez-vous à quoi sert le 15 ?

Urgences, réanimation, jambe cassée... Le SAMU n'est pas utile qu'en cas d'extrême urgence. Le point sur les différentes fonctions du 15.

0
8850
Seuls un quart des Français savent qu'il est possible d'appeler le SAMU pour obtenir un médecin généraliste. ©DR

Savez-vous vraiment quand appeler le 15 ? D’après une enquête menée auprès de 1.000 personnes début octobre, peu de gens connaissent les missions exactes du SAMU. En effet, seuls 26 % des interrogés évoquent la possibilité d’envoi d’un médecin généraliste à domicile dans le cadre de la permanence des soins (PDS) et 24 % le conseil médical.

La plupart des Français appellent le SAMU pour les grandes urgences

D’après 79 % des sondés, il faut appeler le centre pour l’intervention d’une équipe de réanimation. 57 % citent la gestion des urgences à l’extérieur de l’hôpital et 51 % la coordination des interventions de secours médical.

Pour le reste, les Français interrogés composent le plus souvent le 15 lorsqu’une personne a « brutalement des difficultés à parler ou à bouger une jambe » (77 %), est « prise de convulsions » (75 %), « perd connaissance ou ressent une violente douleur dans la poitrine depuis plus de vingt minutes » (75 %). Viennent ensuite les cas où une personne a subi un traumatisme physique violent (71 %) ou une brûlure étendue (53 %). En revanche seuls 23 % des Français feraient appel au SAMU en présence d’un jeune enfant ayant une fièvre supérieure à 39 degrés depuis 24 heures. Et 15 % en cas de maux de ventre et de diarrhée. Dans cette circonstance, 61 % d’entre eux demandent l’avis du médecin traitant.

Ce sondage Ifop réalisé a été commandé par l’assureur Maaf à l’occasion du lancement de son application « Grave pas grave » pour aider le grand public à détecter les situations d’urgence. Mais les résultats confirment également l’importance de mettre en place le numéro unique de la PDS ambulatoire prévu par la future loi santé de Marisol Touraine.

Maxime Quéma