Sécu : le sport bientôt remboursé ?

Et si le sport était bientôt remboursé par la sécurité sociale? C'est en tout cas ce que souhaiteraient de nombreux experts de la santé.

0
8007
Vos cours de cyclisme ©ThinkStock

Le 18 septembre, lors qu’un colloque organisé à Paris, un comité d’experts s’est prononcé, presque à l’unanimité, en faveur d’un remboursement des activités sportives par l’Assurance maladie.

Selon eux, le sport permet non seulement de prévenir certaines maladies mais serait également une bonne alternative aux médicaments et permettrait donc de combler le déficit de la Sécurité sociale. Alors, à quand une ordonnance pour la natation plutôt qu’une boîte d’antalgiques ?

Ne riez pas car en France, une ville a déjà pris les devants : Strasbourg. Là-bas, les gens souffrant de diabète ou d’hypertension artérielle se font parfois prescrire par leur médecin un abonnement gratuit pour un an de cyclisme. Selon les experts réunis à Paris mardi dernier, cette expérimentation est un modèle à suivre. Ils aimeraient d’ailleurs généraliser cette démarche dans tout l’Hexagone.

Sport : bon pour la santé et la sécu

Comme le rappelle Martine Duclos, professeur de médecine du sport ayant participé au colloque « 15 minutes de marche par jour fait reculer la mortalité de 14 % », de plus, comme évoqué dans la revue britannique Lancet, « le manque d’activité est responsable d’un décès sur dix à travers la planète, et se trouve mécaniquement être à l’origine de nombreuses pathologies ruineuses pour les caisses de santé, tels que les troubles liés à l’obésité, plusieurs types de cancers ou même des maladies cardiovasculaires ».

Selon les chiffres de l’IMAPS, une société prônant les vertus d’une activité sportive régulière, « un actif dépense 250 euros de moins par an qu’un inactif pour sa santé ». « En finançant à hauteur de 150 euros par an une APS (activité sportive et physique) adaptée pour soigner les pathologies de 10% des patients en affection de longue durée, on pourrait faire économiser 56,2 millions d’euros par an à la Sécurité sociale ».

Valérie Fourneyron, ministre des Sports, serait séduite par l’idée… A voir maintenant si elle fera son chemin jusqu’à une réforme.

Mathilde Bourge