Sécurité alimentaire : le verre a la cote

Selon une étude européenne sur la sécurité des aliments, la majorité des Français estime que le verre est le matériau le plus sûr pour la santé. Loin derrière, on retrouve la boîte de conserve et la brique composite.

0
8385
Avec un emballage en verre, il y a moins de risque de contamination du contenant vers l'aliment. ©ShutterStock

Selon une étude européenne réalisée par Insites Consulting et publiée ce jeudi 12 juin, 58 % des Français considèrent le verre comme le matériau d’emballage le plus sûr pour la santé. 16 % seulement citent la boîte de conserve, 11 % la brique composite, 6 % les plastiques et 3 % les canettes. Si l’on se concentre uniquement sur les boissons, le verre est plébiscité par 74 % des consommateurs européennes.

Avec le verre, il y a moins de risque de contamination de l’aliment

Menée pour la Fédération européenne du verre d’emballage, cette étude met en avant l’inquiétude des Français quant au risque de migration de produits chimiques de l’emballage vers la nourriture. 66 % des personnes interrogées déclarent être inquiètent à ce propos. Les consommateurs ont-ils raison de penser que le verre est plus sûr que les autres matériaux ? Visiblement oui. Avec un emballage en verre, il y a moins de risque de contamination du contenant vers l’aliment. « Il a une structure extrêmement dense, rendant les transferts très difficiles, quelle que soit la taille des molécules », explique Nathalie Gontard, de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA). Conséquence : « Les substances présentes dans le verre migrent très peu. Et les substances extérieures au verre ne le traverseront pas pour contaminer l’aliment ».

La spécialiste précise que plus le matériau est composé de nombreuses substances (plastiques, matériaux composites, etc.), « plus l’évaluation des migrations et du contrôle des risques est difficile ». Les quantités maximales de produits contenues dans le verre seraient environ 3 000 fois inférieures à la dose autorisée.

Sur le même thème :

Lire aussi : Bisphénol A – interdiction confirmée pour 2015

Lire aussi : Fraude alimentaire – Ces étiquettes qui nous mentent

Damien Rigat