Sexualité : 30 % des étudiants français n’utilisent jamais le préservatif

A quelques jours du Sidaction, une enquête publiée par la mutuelle étudiante Smerep interpelle. Près d’un tiers des étudiants français n’utilise jamais de préservatif lors d’un rapport sexuel.

0
1152
Près d’un étudiant sur trois ne se sert jamais du préservatif ©ThinkStock

A l’occasion du Sidaction, qui se tiendra du 4 au 6 avril, la mutuelle étudiante Smerep a publié ce jeudi 27 mars les résultats d’une enquête sur la sexualité des étudiants français, et en particulier leur rapport à la protection (sur 500 étudiants de toute la France et 700 d’Ile-de-France). Le moins que l’on puisse dire, c’est que les chiffres obtenus sont loin d’être rassurants.

Si 80 % des étudiants interrogés indiquent avoir déjà eu un rapport sexuel, 30 % d’entre eux avouent ne jamais utiliser de préservatif. Ils sont seulement 41 % à l’utiliser à chaque fois. Les filles ne sont pas en reste puisque 39 % des étudiantes n’utilisent jamais de préservatif.

Préservatif : « cela enlève la magie du rapport sexuel »

Au final, près d’un étudiant sur trois ne se sert jamais du préservatif. Mais pour quelles raisons ? C’est ce que l’enquête a cherché à savoir. Trois motifs reviennent en boucle : les deux partenaires ont fait un test de dépistage (environ 60 % des cas), l’un des deux utilise un autre moyen de contraception (environ 50 % des cas) et la préoccupante excuse du « cela enlève la magie du rapport sexuel » (environ 20 %).

L’enquête aborde également la question du dépistage, recommandé après un changement de partenaire. D’après les résultats, il apparaît assez « aléatoire » chez les étudiants. 33 % de l’ensemble des interrogés indiquent réaliser systématiquement un dépistage en cas de changement de partenaire (40% chez les étudiants d’Ile-de-France) tandis que 38 % admettent ne jamais pratiquer de dépistage (32% de ceux d’Ile-de-France).

Sur le même sujet :

104 millions de préservatifs distribués au Brésil avant la Coupe du monde

Sida : un anneau vaginal pour se protéger du virus ?

Adrien Guiset