Sida : le nombre de décès chute fortement

Entre 2013, l'Onusida a enregistré 200 000 décès liés au sida de moins dans le monde qu'en 2012. Une petite victoire pour une guerre loin d'être gagnée.

0
760
Entre 2012 et 2013, l'Onusida a enregistré 200 000 décès de moins liés au sida. ©ShutterStock

Le sida a tué 1,5 million de malades en 2013. Un chiffre toujours trop grand mais en fort recul (-11,8 %) par rapport à 2012. Alors que le nombre de décès liés au VIH reculait régulièrement de 100 000 par an depuis 2005, il a chuté de 200 000 l’année dernière. “Mettre fin à l’épidémie de sida est possible”, va jusqu’à affirmer Michel Sibidé, directeur exécutif de l’Onusida. Au total, les décès dus au sida ont chuté de 35 % depuis le pic de 2005.

Les nouvelles infections du VIH diminuent…

Outre le nombre de morts, celui des nouvelles infections du VIH recule également, passant de 2,2 millions en 2012 à 2,1 millions en 2013. Les nouveaux cas d’enfants touchés par le virus diminuent aussi de 270 000 à 240 000. Depuis 2005, les nouvelles infections ont au total baissé de 27,6% dans le monde.

… pendant que les ressources financières augmentent

Le recul du virus pourrait en partie s’expliquer par les ressources financières destinées à la lutte contre le sida qui ne cessent d’augmenter. En 2013, 19,1 milliards de dollars étaient consacrés à la recherche contre 4,6 milliards il y a dix ans.

Le chemin reste tout de même long jusqu’à l’éradication totale du sida. “22 millions de personnes n’ont pas accès à un traitement salvateur”, rappelle Michel Sibidé, puisque 38 % de l’ensemble des adultes vivant avec le VIH bénéficient d’un traitement, contre 24 % des enfants.

En outre, le nombre de personnes vivant avec le virus du sida a encore légèrement progressé l’an dernier, passant à 35 millions en 2013, contre 34,6 millions en 2012.

Mathilde Bourge