Sophie la Girafe, cancérogène ?

Une enquête de l'association de consommateurs UFC-Que Choisir révèle la présence de substances cancérogènes dans des jouets destinés aux tout-petits. La star, Sophie la Girafe, serait concernée.

0
6497

Sophie la Girafe, le joujou préféré des bébés français, contiendrait des substances nocives pour leur santé, révèle une enquête d’UFC-Que choisir. A quelques semaines de Noël, l’association de consommateurs a passé au crible pas moins de 30 jouets destinés aux enfants de moins de 3 ans. Le constat est alarmant.

Les experts ont repéré la présence de dérivés pétroliers et autres substances « classés cancérogènes probables ou possibles par l’Agence américaine de l’environnement et l’Union européenne », dans 13 de ces jouets. On retrouve dans Sophie la Girafe des précurseurs de nitrosamines, des composés cancérogènes qui migrent dans la salive. L’Union européenne les a interdits dans les tétines, mais pas dans les jouets. Le hic : les tout-petits adorent mâchouiller leur Sophie…

En Allemagne, où le « risque zéro » prévaut, le jouet devrait bientôt être retiré de la vente. En France, Sophie la Girafe continue de répondre aux normes sanitaires. Elle aura encore sa place au pied du sapin, cette année.

L’UFC-Que Choisir interpelle l’Agence nationale de la sécurité sanitaire pour renforcer la réglementation relative à l’utilisation des nitrosamines dans les jouets.

Rédaction