Sortie en mer : la campagne interactive pour le port du gilet de sauvetage

Une campagne interactive pour le port du gilet de sauvetage en mer vous propose de vous mettre dans la peau d'un marin qui se noie. Survivrez-vous (virtuellement) à cette épreuve ?

0
5609
En mer, les muscles se fatiguent beaucoup plus vite que sur Terre. ©DR

« En mer, on se fatigue plus vite qu’on ne le pense. À chaque sortie, portez votre gilet de sauvetage. » Visible en intégralité sur le site Sortie en mer, la dernière campagne interactive de prévention en mer est signée Guy Cotten, célèbre équipementier marin. Elle a pour but d’inciter les personnes partant au large de porter un gilet de sauvetage, comme les spots de sécurité routière recommandent le port de la ceinture.

100 000 internautes se sont noyés virtuellement

Mise en ligne le 22 avril, la vidéo est tournée en vision subjective. Elle propose à l’internaute de se mettre dans la peau d’un marin passé par-dessus bord après avoir été heurté par la bôme de son voilier. Il s’agit ensuite de lutter pour sa survie en « scrollant » à l’aide de sa souris. Au bout de quelques minutes, l’internaute fatigue, tout comme le marin dans la vidéo, qui finit par se noyer.

Cette campagne préventive, très éprouvante, pourrait éveiller la conscience collective. Aujourd’hui, 43 % des Français estiment que le port d’un gilet de sauvetage n’est pas nécessaire lorsqu’on sait nager. Or, en mer, les muscles se fatiguent plus vite et le corps lutte sans cesse pour maintenir notre tête hors de l’eau et respirer. Nos organes se refroidissent également plus vite, du fait de la température souvent basse des océans.

Plus de 100 000 internautes se sont déjà noyés virtuellement. Serez-vous le prochain ?

Mathilde Bourge