Standard and Poor’s dégrade la note de trois grandes banques françaises

C’est au tour des banques de se retrouver dans le collimateur des agences de notation : l’agence Standard and Poor’s qui outre les nations note aussi les sociétés vient ainsi de baisser de AA à A. Une dégradation d’un cran qui concerne la Société Général, le Crédit Agricole et BPCE.

0
1769
Trois banques françaises dégradées ©ThinkStock

Ces agences de notations dont tout le monde ignorait encore jusqu’au nom il y a quelques mois sont désormais les stars de l’actualité. Les avis de Standard and Poor’s, Fitch Rating et Moody’s conditionnent, en théorie tout du moins, les fluctuations boursières. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si l’Europe compte prochainement proposer sa propre agence de notation indépendante, les trois principales agences étant anglo-saxonnes.

L’annonce de l’agence Standard and Poor’s, la même qui avait enlevé à la France son fameux AAA, de la dégradation des notes de trois grandes banques françaises n’est donc pas passée inaperçue. La dégradation des notes des établissements bancaires est évidemment corrélée à la perte du triple A français le 13 janvier dernier. Sont concernées par cette annonce la Société Générale, le Crédit Agricole et BPCE (Banque Populaire Caisse d’épargne). Dans la foulée, la Caisse des Dépôts perdait elle aussi son triple A.

Conséquence directe de cette annonce les cours en bourse Crédit Agricole perdait en début d’après midi -5,49%, Société Générale -7,70% et BNP Paribas -2,45% même si cette dernière a vu sa note de long terme confirmée à AA par Standard and Poor’s. L’agence qui précise que les notes des trois banques dégradées ce jour pourraient être encore inférieures si l’Etat français ne se portait pas garant pour celles-ci en cas de difficulté.

Après des chutes vertigineuses en bourse en 2011, les banques françaises semblent ne pas être sorties des périodes de turbulence en 2012.

La Rédaction