Starbucks ne mettra plus d’insectes dans ses boissons !

Voulant satisfaire ses clients végétariens, Starbucks s'est engagé à ne plus utiliser de colorant à base de cochenille, un insecte mexicain, dans ses boissons et pâtisseries, dès le mois de juin.

0
2642
Starbucks ne mettra plus d'insectes dans ses boissons ©Sipa

Starbucks pense à ses clients végétaliens. Désormais, elle n’utilisera plus de colorant à base d’insecte pour donner de la couleur à ses boissons et pâtisseries. Voilà quelques années que la chaîne de restauration avait banni les colorants chimiques de ses produits et prônait le « naturel ». Pour obtenir l’appétissante couleur rouge de ses cakes à la framboise, de ses Frappucino fraise à la crème et de ses smoothies, Starbucks avait recours au E120, un colorant à base de cochenilles (petits coléoptères mexicains), écrasées et séchées.

Cette substance, autorisée par l’Administration américaine des aliments et des médicaments, ne pose aucun problème pour la santé des consommateurs. Elle est d’ailleurs utilisée dans de nombreux produits « courants », comme les Tic Tac orange et citron vert, ainsi que certaines charcuteries et laitages.

Starbucks s’est attiré les foudres des végétariens

Le E120 n’a pas fait l’unanimité chez les clients végétariens et végétaliens de Starbucks… La pratique avait été dénoncée par le site internet végétarien This Dish is Vegetarian. Suite à cela, les journaux en avaient fait leur Une et une pétition avait circulé sur le site change.org afin que Starbucks laisse tomber le E120. 6 500 personnes y avaient apposé leur signature.

Parce que le client est roi, Starbucks a donc décidé de changer une nouvelle fois de méthode : elle utilisera, dès le mois de juin, du lycopène, un pigment à base de tomate pour colorer en rouge ses boissons et pâtisseries. Ce changement de formule ne concerne pas les consommateurs français. En France, les Starbucks continuent de mettre des colorants chimiques dans leurs tasses.

Julie Toury