Tabac : les Français partent en guerre

Voiture, parc, plages, terrasses ou encore stades, les Français disent non au tabac. Selon une enquête, 95 % des Français voudraient interdire la cigarette dans les voitures en présence d’enfants. La guerre à la cigarette et aux fumeurs, est déclarée, de nouveau.

0
2587
Les Français sont de plus en plus favorables à étendre l'interdiction de la cigarette en France. ©ShutterStock

Le sujet semble répétitif et les débats stériles. Jusqu’où ira l’interdiction de la cigarette en France ? À quelques jours de la journée sans tabac, l’Alliance contre le tabac publie un sondage dans lequel elle révèle que les Français sont de plus en plus favorables à étendre l’interdiction de la cigarette en France.

Des particules fines nuisibles présentes dans les voitures de fumeurs

Et la priorité serait donnée à la protection des jeunes et plus particulièrement des enfants. « La première mesure que j’aimerais voir appliquer par la population, c’est de ne plus fumer en présence des enfants » s’inquiète Yves Bur, président de l’association. Une volonté qui va dans le sens de ce que veulent les Français, puisque 95 % d’entre eux jugent « très souhaitable » que les « personnes soient protégées de la fumée de cigarette dans les voitures en présences d’enfants ».

La France ne serait pas le premier pays a adopté cette mesure puisque les Etats-Unis, le Canada et l’Australie ont déjà interdit la cigarette dans les véhicules avec enfants ou mineurs. Des décisions prises au vu des risques du tabagisme passif dans un espace confiné. En effet, des études montrent que la concentration en particules fines nuisibles pour les poumons est dix fois supérieure sur les sièges arrières des voitures de fumeurs que dans les véhicules de non-fumeurs.

Hélas, si une telle mesure avait déjà été discutée au Sénat en 2013, elle s’était heurtée au « caractère privée » d’une voiture. Un argument contre lequel Alliance contre le tabac rétorque que « la protection de la santé des enfants ne [doit pas] s’arrêter à la porte de chaque domicile ou automobile ».

L’instauration de paquets neutres et standardisés, une solution ?

On pense donc à d’autres angles d’attaque que les lieux dits « privés ». Ainsi le top des endroits que les Français aimeraient voir non-fumeur après la voiture sont « les abords des établissements scolaires », les « parcs et jardins publics », les stades, abribus et files d’attentes à l’extérieur, et enfin les terrasses et les plages.

L’instauration de paquets de cigarettes neutres et standardisés, sans logo ni couleur, fait aussi débat. La population y serait également favorable à 55 % : ces paquets seraient plus efficaces pour dissuader les jeunes à commencer de fumer. Alors que la journée mondiale sans tabac aura lieu le 31 mai prochain, l’OMS tient à rappeler que d’ici 2020, le tabac sera la principale cause de décès et d’incapacité, avec plus de 10 millions de victimes par an.

Sur le même sujet

Lire aussi : Alcool, tabac : les jeunes de plus en plus accros

Lire aussi : « Le Complot » : nouvelle campagne choc anti-tabac

Laurie Ferrère