Téléchargement illégal : 5 nouveaux sites menacés de fermeture

Après Megaupload, cinq autres sites de téléchargement illégal sont menacés de fermeture.

0
4034
Téléchargement illégal : 5 nouveaux sites menacés de fermeture

C’est lors d’une conférence sur le droit d’auteur, vendredi dernier, que la nouvelle a été annoncée par le responsable de la protection des contenus des studios Paramount : la MPAA souhaiterait faire fermer cinq autres sites d’hébergement direct afin de mettre un terme au trafic de fichiers illégaux.

La MPAA, c’est la « Motion Picture Association of America », plus simplement, le syndicat professionnel du film, à l’origine de la fermeture, il y a maintenant trois mois, du site Megaupload. Cependant, il semblerait qu’aucune procédure n’ait été lancée pour le moment contre Depositfiles, FileServe, MediaFire, Putlocker, Wupload.

Cette annonce a déjà suscité une réponse d’un des principaux concernés, MediaFire, qui se défend d’être « géré par une bande de hors-la-loi », souhaitant ainsi se distinguer des autres accusés. « Nous n’imposons pas de limites artificielles au téléchargement pour inciter les utilisateurs à souscrire un abonnement payant, et nous ne rémunérons pas les utilisateurs qui chargent les contenus », argumentent les gérants et fondateurs du site, avant d’ajouter que « MediaFire collabore pleinement avec la MPAA, la RIAA (Recording Industry Association of America) et d’autres organisations qui luttent contre la distribution illégale de contenus protégés ».

Si les démarches de fermeture ont été concluantes concernant Megaupload, ce n’est pas toujours le cas ! La semaine dernière, RapidShare, autre service de téléchargement, avait obtenu gain de cause en Allemagne. Le tribunal a jugé que l’activité du site était légale et ne nécessitait pas de contrôle a priori des fichiers chargés sur ses serveurs. Une victoire significative pour le doyen des services d’hébergement de fichiers, qui vient réalimenter les débats sur le téléchargement illégal.

Mathilde Bourge