Tempête Christine : 11 départements en vigilance orange

Cette année la côte ouest de l'Hexagone n'aura pas été épargnée par la météo. La tempête Christine est la trente-cinquième d'une longue série, et risque d'être la « plus féroce » selon les experts. Un point sur la météo.

0
1498
Depuis dimanche, Météo France multiplie donc les conseils à la population. ©ThinkStock

Elle succède à une longue série de plus de trente dépressions qui ont touché la France cet hiver. Baptisée Christine, la tempête sonne une nouvelle fois le « glas » pour les départements de l’Ouest de la France.

En tout, onze départements sont concernés par l’alerte orange « vague et submersions » : la Manche, l’Ile-et-Vilaine, les Côtes-d’Armor, le Finistère, le Morbihan, la Loire-Atlantique, la Vendée, la Charente-Maritime, la Gironde, les Landes et les Pyrénées-Atlantiques.

Tempête Christine : les particularités

Trois autres départements ont également été placés en vigilance orange « crue et inondation »: le Morbihan, la Charente-Maritime et la Gironde, pour cause la tempête est décrite avec un fort coefficient de marée. Des vagues de 14 mètres de hauteur sont notamment attendues dans le golfe de Gascogne en fin de journée

> Lire aussi : Météo pourrie : brillez par votre culture G

Une particularité qui distingue Christine des autres tempêtes qu’a connues la côte Atlantique depuis le début de la saison. Cette tempête ne vient pas des terres, mais de l’Atlantique, elle n’amène pas dans son sillage de vents forts (même si des rafales de 100 à 110 km/h sont prévues) mais une forte houle.

Tempête Christine : les consignes de sécurité

S’ajoutent à cela des corrélations de cause à effet qui vont amplifier le phénomène météorologique : période de grandes marées depuis vendredi et des côtes fragilisées par le passage successif des dépressions depuis mi-décembre : ce sont tous ces effets conjugués qui vont favoriser la formation de vagues de 8 à 10 mètres

> Lire aussi : Météo pourrie : des manchots sous anti-dépresseurs

Depuis dimanche, Météo France multiplie donc les conseils à la population. « Ne prenez pas la mer, ne pas circulez en bord de mer, et évitez la proximité des plages et des rivages » sont les principaux conseils. Les habitants en bord de mer sont également invités à protéger leurs biens face à la montée des eaux.

Le plus fort de la tempête Christine est attendu pour la nuit de lundi à mardi.

Laurie Ferrère