Thalasso aux normes ?

Des centres de spa ou de balnéothérapie qualifient de thalasso leurs activités de façon abusive. Une norme pour réglementer tout ça est en cours d'élaboration.

0
1060
Des centres de spa ou de balnéothérapie qualifient de thalasso leurs activités de façon abusive. ©ShutterStock

La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes ne s’y est pas trompée. Elle a épinglé en avril dernier des centres qui se revendiquaient de la thalassothérapie alors qu’ils ne pratiquaient que du spa ou de la balnéothérapie. Elle rappelle qu’on appelle thalassothérapie « l’ utilisation sur un site marin privilégié des bienfaits des éléments marins » : climat, eau de mer, boues marines, algues… Et ce dans un but de bien-être et de remise en forme. À la différence des cures thermales, les thalassothérapies ne sont pas remboursées par la sécurité sociale mais n’en sont pas moins recherchées, notamment pour les bienfaits des oligoéléments. Les spas et balnéothérapies utilisent, eux, au mieux de l’eau de source, au pire de l’eau de ville. Dix-sept établissements qui étaient dans l’abus de langage ont reçu un avertissement et cinq, une injonction.

Un label et une norme

Autre problème constaté, l’utilisation, là encore abusive, du label Qualicert qui repose sur des qualités précises : localisation en bord de mer, utilisation d’eau de mer non traitée, surveillance médicale permanente, présence d’une équipe de soins, souci d’hygiène et de sécurité, équipements de soins adaptés et entretenus. Sans parler d’autres pratiques commerciales douteuses comme des factures fantômes, mal détaillées ou une mésinformation des clients. Las de ces tromperies sur la marchandise, le syndicat français France Thalasso a décidé de mettre en œuvre une norme Afnor volontaire. Elle reprend ce qui caractérise une thalasso à la différence d’un spa, d’une balnéo ou d’une cure thermale. Le but du jeu est d’éviter les confusions, de valoriser un certain savoir faire et de protéger les consommateurs. Créée à titre expérimental, cette norme Afnor permettra aux usagers de repérer les vraies thalassothérapies, tout du moins celles qui auront fait la démarche d’y souscrire. Alors, avant de payer le prix fort pour une thalasso, vérifiez qu’elle est bien dans la norme !

Alexandra Da Rocha