Toutes en RTT pendant les menstruations

Un député russe a déposé un projet de loi proposant de donner deux jours de congés payés aux femmes pendant leurs règles. Le sujet crée déjà la polémique dans le pays.

0
1495
Un député russe propose d'offrir deux jours de congés payés aux femmes pendant leurs règles ©ThinkStock

Les menstruations sont parfois très douloureuses. C’est la raison pour laquelle le député Mikhaïl Degtiarev, membre du parti libéral-démocrate de Russie (LDPR) et candidat à la mairie de Moscou, a déposé un projet de loi… original. L’homme politique réclame des jours de congés payés pour les femmes pendant leurs règles.

« Pendant cette période, la plupart des femmes ont une sensation d’inconfort psychologique et physiologique. La douleur est parfois si forte pour le beau sexe qu’il est nécessaire d’appeler une ambulance », explique le politicien de 32 ans, qui assure que cette loi serait bénéfique pour tout le monde. Selon lui, les femmes seraient incapables de travailler correctement pendant leurs menstruations. « La douleur rencontrée par les femmes pendant cette période augmente la fatigue, les troubles de la mémoire ainsi que l’efficacité au travail et provoque par ailleurs des réactions émotives très nettes », poursuit ce père de deux enfants.

Les RTT pendant les règles : un projet sexiste

Inutile de préciser que le projet de loi au caractère sexiste suscite déjà la polémique dans le pays. « Cet argument est évidemment déplacé, déraisonnable et extrêmement peu sérieux », s’indigne Anna Sobko, avocate à Memorial, organisation de défense des droits de l’homme en Russie.

« C’est absurde! », renchérit Marina Pisklakova-Parker, directrice du Centre de prévention de la violence. « Si nous voulons débattre sérieusement de la question de l’efficacité des femmes au travail pendant leurs menstruations, nous devons aussi prendre en compte l’aptitude des hommes à travailler après avoir pris une cuite. »

Lire aussi : Canicule et travail : peut-on quitter le bureau quand il fait vraiment trop chaud ?

Mathilde Bourge