Traitements anti-rhume : une ordonnance bientôt exigée ?

Il ne serait peut-être bientôt plus possible d’accéder en libre-service aux traitements anti-rhume. La commission nationale de pharmacovigilance propose de vendre uniquement sur ordonnance certains de ces médicaments.

0
2859
Rhinadvil, Actifed Rhume ou encore Humex rhume pourraient ne plus être disponibles en vente libre dans les pharmacies françaises. ©ThinkStock

Le 20 novembre, la commission nationale de pharmacovigilance aurait voté l’inscription des décongestionnants du nez en comprimés sur la liste 2 des médicaments vendus sur ordonnance*. Une information divulguée fin novembre par L’Express et confirmée par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM).

Limiter la surconsommation de médicaments

Rhinadvil, Actifed Rhume ou encore Humex rhume pourraient ne plus être disponibles en vente libre dans les pharmacies françaises. Pour quelle raison ? La commission de pharmacovigilance pointe du doigt la pseudoephédrine, une molécule qui réduit la sensation de nez bouché. Surconsommée, elle pourrait engendrer des effets indésirables au niveau cardiaque et neurologique, certes rarissimes mais à prendre au sérieux selon les chercheurs. Le médicament qui inquiète tout particulièrement la commission est le Sudafed, parfois détourné comme stupéfiant.

Ce vote de la commission est seulement consultatif. Le directeur de l’ANSM, le Pr Dominique Maraninchi, doit valider la décision pour que la mesure soit mise en place. « Il est très rare que la commission ne soit pas suivie par la direction », confie l’un de ses membres. L’ANSM confirme, en ajoutant qu’elle redoute cependant une hausse ingérable des consultations médicales, si validation du vote il y a.

* Sur la liste 1 figurent les médicaments qui contiennent le plus de molécules dangereuses.

Cécile David