Trois bonnes raisons de célébrer le Beaujolais nouveau

Malgré les terribles attentats qu’ils ont perpétrés le 13 novembre dernier à Paris, les terroristes de Daech n’empêcheront pas les Français de célébrer le Beaujolais nouveau. Cette cuvée 2015, arrivée depuis le 19 novembre, tombe à point nommé pour reprendre goût à la vie.

0
1412
Trois bonnes raisons de célébrer le Beaujolais nouveau ©ShutterStock

Renouer petit à petit avec les plaisirs du quotidien, voici une technique efficace pour faire face aux évènements tragiques qui ont touché la France le vendredi 13 novembre. Réputés comme épicuriens, les Français savent célébrer la vie comme personne. Afin de marquer le retour à un quotidien plus calme, pourquoi ne pas célébrer le Beaujolais nouveau ? Les vignerons ont décidé de maintenir l’évènement et c’est ainsi que depuis le jeudi 19 novembre, à minuit, le vin coule à flots. Voici quelques bonnes raisons de participer, vous aussi, à cet évènement national.

Une cuvée 2015 d’exception

Selon les experts, cette cuvée 2015 vaut le détour. La météo clémente de cette année a fait des merveilles dans les vignes françaises. “On a eu un printemps humide puis un ensoleillement historique en juillet dans le Rhône qui a été le département le plus chaud de France. C’est un millésime historique”, affirme Jean Bourjade, délégué général de l’Inter-Beaujolais. Les saveurs, elles aussi, seront au rendez-vous et feront frétiller vos papilles, selon la profession. Chaque exploitation a livré un vin différent, qui possède ses propres notes et sa propre particularité. Ce serait un sacrilège de ne pas tous les goûter.

Faire perdurer la tradition

Il se vend deux fois moins de Beaujolais nouveau aujourd’hui qu’il y a 10 ans. Il serait regrettable que cette tradition française née en 1985 prenne fin. Exporté à l’international depuis peu, le Beaujolais nouveau fait le bonheur des Japonais qui n’hésitent pas à se baigner dans des piscines remplies de ce précieux nectar. Plus d’un quart des bouteilles de Beaujolais nouveau sont d’ailleurs vendues au Pays du Soleil-Levant. Alors pour défendre les couleurs de notre pays, une seule solution : rendez-vous au bar le plus proche !

Se mobiliser

Se rendre dans un bar est aussi l’occasion de montrer sa volonté de ne pas se laisser faire face au terrorisme. Une sorte d’hommage aux victimes des fusillades de Paris, que l’opération « Tous au bistro », organisée le 17 novembre dernier, a popularisé. Cet appel à la réunion des Français dans les commerces de leur quartier est un acte de résistance, un mode de pensée qui doit perdurer toute l’année. Déguster un Beaujolais nouveau pour la bonne cause, voici une invitation que l’on ne peut pas refuser. Toutefois, rappelez-vous que l’abus d’alcool est dangereux pour la santé.

Lire aussi : D’où vient la tradition du Beaujolais nouveau ?

Melissa Carles