Un dinosaure à plumes aux allures de poulet

Des paléontologues américains viennent de reconstituer une espèce de dinosaure qui vivait en Amérique du Nord il y a 66 millions d'années. Signe distinctif : l'animal portait des plumes.... et une crête.

0
2672
Anzu Wyliei appartient en fait à la famille des caenagnathidae, des dinosaures théropodes maniraptoriens ressemblant à des oiseaux. - crédit photo : Bob Walters - AP ©Sipa

Imaginez un poulet géant de 200-300 kilos, haut de 1,5 mètre aux hanches et long de 3,5 mètres. Vous avez ainsi une idée de ce à quoi ressemblait Anzu Wyliei, un dinosaure à plumes reconstitué par des paléontologues américains par l’intermédiaire de trois squelettes fossilisés. Les résultats de cette découverte ont été publiés le 19 mars dans la revue Plone One.

Anzu Wyliei, un prédateur doté d’une crête

Anzu Wyliei vivait en Amérique de Nord il y a 66 millions d’années. Bec sans dent, cou allongé, crête ronde sur la tête façon casoar (oiseau d’Australie de la famille des autruches), longues et fines pattes… Certains détails physiques du dinosaure ressemblent de près à quelques caractéristiques du poulet. Mais l’animal était également doté de puissantes griffes, preuve qu’il s’agissait bien d’un prédateur, et non d’un simple volatile colossal.

Anzu appartient en fait à la famille des caenagnathidae, des dinosaures théropodes maniraptoriens ressemblant à des oiseaux. Il s’agit du fossile le mieux conservé de cette espèce jamais découvert. « Après presqu’un siècle de recherches, nous avons finalement trouvé des fossiles qui montrent à quoi ressemblaient ces créatures de la tête au pied », se réjouit Matthew Lamanna, paléontologue au musée d’Histoire naturelle Carnegie qui a mené l’étude (AFP). Une grande première.

Les fossiles ont été découverts il y a plus de dix ans

Les fossiles qui ont permis la reconstitution d’Anzu ont été trouvés à la fin des années 90 dans la formation rocheuse de Hell Creek, dans le Dakota du Sud et le Dakota du Nord (nord des États-Unis). Les paléontologues ont baptisé l’animal Anzu Wyliei en raison de sa ressemblance avec Anzû, un dieu sumérien représenté sous la forme d’un aigle léontocéphale (à tête de lion). Quant à Wyliei, c’est tout simplement le nom du petit-fils d’un administrateur du musée de Carnegie de Pittsburgh, où sont conservés les trois squelettes.

Sur le même thème :

Lire aussi : Deux dinosaures découverts en Arabie Saoudite

Lire aussi : Siats, le dinosaure qui affolait les tyrannosaures

Lire aussi : Découverte d’un dinosaure… qui avait du pif !

Cécile David