Un fossile de lézard avec… une queue de requin

Non, les mosasaures n’étaient pas des serpents de mer. D’après l’étude d’un fossile récemment découvert, ces grands lézards marins se déplaçaient à la manière des squales. Leur queue est en effet identique à celle d’un requin.

0
5298
D’après la structure de son corps et de sa queue, le mosasaure devait se déplacer plus ou moins de la même façon qu’un requin. - image d'illustration ©ThinkStock

Connaissez-vous le mosasaure ? Il s’agit d’un grand lézard marin qui évoluait sur la planète Terre il y 66 à 98 millions d’années. Une récente découverte nous en dit un peu plus sur cet animal préhistorique, dont la longueur pouvait atteindre 18 mètres. Contrairement à ce que les paléontologues pensaient, le mosasaure ne se déplaçait pas à la manière des serpents de mer mais comme un requin. Une information publiée cette semaine dans la revue Nature Communications.

Le mosasaure se déplaçait de la même manière qu’un requin

« La preuve indiscutable » qui valide cette hypothèse provient d’un fossile de mosasaure, déniché en Jordanie en 2008. L’équipe de Johan Lindgren, géologue à l’Université suédoise de Lund, a remarqué en l’observant que le lézard était doté d’une queue semblable à celle d’un requin. Celle-ci, longuement étudiée, est composée de deux parties formant un croissant de lune et orientée verticalement, exactement comme celle du squale. Et d’après la structure du corps et de la queue, le mosasaure devait se déplacer plus ou moins de la même façon qu’un requin.

Deux organismes, même très éloignés, peuvent évoluer de la même façon

Mais pourquoi pensait-on que ces lézards nageaient comme une anguille ? En raison de « l’absence de preuves, combinée avec des hypothèses conflictuelles [sur l’origine de l’espèce] », expliquent les auteurs de l’étude.

> Lire aussi : Des oiseaux fossiles dotés d’une double paire d’ailes

Et pour quelle raison requins et mosasaures étaient-ils dotés de la même queue ? Selon les chercheurs, cette similarité s’explique par le fait que des êtres évoluant dans un environnement similaire* peuvent morphologiquement évoluer de la même manière, bien qu’ils appartiennent à des familles éloignées. Cette découverte signifie « que le phénomène d’évolution convergente est plus répandu qu’on ne le soupçonnait », remarquent-ils.

> Lire aussi : Un fémur de dinosaure intact retrouvé dans l’Hérault

* Les requins sont apparus bien avant les mosasaures.

Damien Rigat