Un livre en cause dans l’augmentation des MST ?

Il s’agit là d’une alerte lancée par un médecin britannique. Selon le Dr Jones, le livre 50 Shades of Grey serait en cause dans l’augmentation des MST parmi les couples de plus de 50 ans.

0
5580
Le service de santé publique national parlerait même de l'effet « Fifty Shades of Grey ». ©Sipa

Sus aux idées reçues : les MST (maladies sexuellement transmissibles) ne concernent pas seulement les jeunes. Syphilis, chlamydia et mycose vaginale concernent également les populations plus âgées.

Propagation de maladies vénériennes

Et ces MST seraient même en augmentation chez les couples âgés de plus de 50 ans. Phénomène étrange puisque l’augmentation de ces infections dans ce segment de la population coïnciderait avec le succès planétaire d’un livre : Fifty Shades of Grey (Cinquante nuances de Grey) écrit par la Britannique E. L. James, et qui narre de nombreuses scènes érotiques qui mettent en avant des pratiques sexuelles sadomasochistes dans différentes déclinaisons.

Le Dr Charlotte Jones, membre de l’association britannique de médecine, lance l’alerte dans le Daily Mail et explique que pour elle, et nombre de ses collègues, la trilogie de romans serait à l’origine de comportements sexuels « plus aventureux et moins protégés » parmi les plus de 50 ans. Chez ces mêmes patients, le docteur Jones constate également une hausse importante des cas de blennorragie et de syphilis, ainsi qu’une propagation rapide de maladies vénériennes comme les mycoses vaginales et la chlamydia.

Le préservatif boudé

Chiffres à l’appui, le service de santé publique national (NHL) parlerait même de l’effet « Fifty Shades of Grey » : plus 7 % de MST chez les plus de 65 ans, et plus 3 % chez les personnes âgées de 45 à 65 ans entre 2011 et 2012.

Et comme chez les jeunes, la cause reste la même : l’absence du préservatif. « Les personnes de plus de 50 ans n’ont pas la même habitude des préservatifs que les jeunes, explique le Dr Jones. Quand on pense aux MST, on pense toujours que ce sont les jeunes qui sont en danger, mais ces maladies touchent en réalité beaucoup les personnes âgées ».

L’agence de santé publique britannique tient donc à rappeler qu’il est nécessaire de consulter dès l’apparition des premiers symptômes : « Ne soyez pas embarrassés, on en a vu d’autres ». L’alerte est lancée alors que l’on sait que la saga libertine, Fifty Shades of Grey, sera bientôt adaptée au cinéma, et que l’on craint une recrudescence de ce phénomène.

Sur le même sujet

Lire aussi : Sexualité : 30 % des étudiants français n’utilisent jamais le préservatif

Lire aussi : L’épilation du maillot favorise t-elle les MST ?

Laurie Ferrère