Un médecin traitant pour les enfants

Les enfants de moins de 16 ans pourraient eux aussi bénéficier d'un médecin traitant, pédiatre ou généraliste. Cette mesure fait partie des propositions énoncées dans le projet de loi santé, présenté cette semaine en Conseil des ministres.

0
8078
Les parents pourraient choisir un pédiatre ou un généraliste comme médecin traitant dès la naissance de leur enfant. Ce dernier serait suivi par ce même professionnel jusqu'à ses 16 ans. - crédit photo : Gualtiero Boffi ©ShutterStock

Depuis 2004, les Français de plus de 16 ans doivent déclarer un médecin traitant pour bénéficier d’un remboursement à taux plein. Une règle qui pourrait prochainement s’appliquer également aux enfants. Il s’agit d’une proposition émise par la ministre des Affaires sociales, Marisol Touraine, dans le projet de loi santé présenté le 15 octobre en Conseil des ministres.

Les parents pourraient désigner un pédiatre ou un généraliste référent dès la naissance de leur enfant. Ce dernier serait suivi par ce même professionnel jusqu’à ses 16 ans. En France, la majorité des suivis médicaux des enfants âgés de 0 à 16 ans sont réalisés par des généralistes (71 %), 15 % sont effectués par des pédiatres.

Les pédiatres s’indignent, les généralistes soutiennent

Cette réforme ne fait pas l’unanimité. Lorsqu’elle a été évoquée au cours du mois de juin, les pédiatres ont exprimé un certain mécontentement. Selon eux, les parents doivent avoir le droit de choisir entre un pédiatre et un généraliste en fonction des soins à apporter à l’enfant et des disponibilités des professionnels de proximité.

Du côté des généralistes, la nouvelle passe plutôt bien. La Fédération des médecins généralistes de France (MG France) soutient même la ministre sur ce dossier. « Nous proposons également qu’il n’y ait pas de pénalité de parcours quand les parents vont voir un autre médecin », précise le Dr Claude Leicher, président du syndicat (Pourquoidocteur.fr).

Si elle est mise en œuvre, la mesure coûterait environ 65 millions d’euros à l’Assurance maladie.

Lire aussi :

Honoraires : les médecins ont-ils tous les droits ?

Congé parental et prime de naissance : ce qui va changer

Cécile David