Un Russe et un Américain désignés pour passer un an dans l’espace

Le Russe Mikhaïl Kornienko et l'Américain Scott Kelly ont été sélectionnés pour aller passer douze mois en orbite, à bord de l’ISS. L’objectif : recueillir des données pour de futures missions interplanétaires.

0
1933
cosmodrome russe de Baïkonour, au Kazakhstan ©Sipa

Une mission de taille attend le Russe Mikhaïl Kornienko et l’Américain Scott Kelly. Ces deux astronautes expérimentés viennent d’être désignés par la Nasa et Roskosmos (l’agence spatiale russe) pour aller passer un an à bord de la station spatiale internationale (ISS). Départ prévu au printemps 2015, depuis le cosmodrome russe de Baïkonour, au Kazakhstan.

Un an dans l’espace, pour quoi faire ?

M. Kornienko et S. Kelly auront pour mission de collecter des « données scientifiques importantes pour les explorations futures du système solaire par l’homme ». Ils serviront, en quelque sorte, d’objets d’étude, pour mieux comprendre comment le corps humain et le mental s’adapte aux rudes conditions de l’espace. La Nasa prévoit d’ores et déjà d’envoyer des hommes en mission « au-delà de l’orbite terrestre basse », notamment autour de la Lune ou de la planète Mars.

Boris Moroukov, le directeur d’un institut traitant des problèmes médicaux et biologiques au sein du plus important centre de recherche médicale sur l’espace à Moscou, a confié à l’agence russe Interfax que la mission de Kelly et Kornienko pourraient inclure des contrôles plus stricts des portions alimentaires et une limitation des communications pour simuler un voyage interplanétaire.

Pour survivre à cette expédition, les deux astronautes vont suivre un programme d’entraînement d’une durée de deux ans environ, aux États-Unis, en Russie et dans d’autres pays partenaires de l’ISS.

Des missions habituellement plus courtes

Kornienko et Kelly seront les premiers astronautes à passer autant de temps à bord de l’ISS. La station spatiale accueille généralement les scientifiques pour une durée de six mois, pas plus. Néanmoins, avant que la station Mir ne soit démantelée en 2001, plusieurs cosmonautes russes se sont envolés pour des missions plus longues. Le record est détenu par Valeri Poliakov, qui a passé 437 jours en orbite entre 1994 et 1995.

Thomas Levy