Un sourire suffit pour vivre mieux et sans stress

Nos sourires ont un effet sur notre cerveau mais également sur notre corps. Et si finalement il nous suffisait de sourire pour vivre mieux? C'est, en tout cas, ce que semble nous révéler cette étude menée aux USA.

0
8813
Et si le remède au stress se trouvait dans le sourire? ©ThinkStock

Stressé, angoissé, nerveux. Qui peut encore affirmer ne jamais souffrir de ces petits maux du quotidien ? Parties du postulat que le rire diminue le stress, Tara Kraft et Sarah Pressman, toutes deux affiliées à l’université du Kansas, se sont interrogées sur les effets du sourire.

Les recherches des deux médecins, publiées dans la revue Psychological Science, leur ont permis d’arriver à la conclusion que sourire a pour effet de se déstresser. Pour vivre mieux, sans stress et, même, dans les transports en commun, il suffirait donc de montrer ses belles dents et de sourire.

Pour leurs recherches, tous les sujets de l’étude devaient tenir dans leur bouche, entre leurs dents une baguette. Mais ceux d’un premier groupe devaient le faire sans expression sur leur visage, alors que dans deux autres groupes, ils devaient sourire. Dans le deuxième groupe, le sourire devait être forcé tandis que dans le troisième groupe, il devait être naturel.

Une fois dans cette position, ils ont été soumis à divers exercices tels que plonger leurs mains dans de l’eau glacée. A chaque exercice les variations du rythme cardiaque chez les sujets étaient relevées. Dans le groupe dont l’expression devait rester neutre lors de ces exercices, le rythme cardiaque s’est sensiblement accéléré. Dans le groupe au sourire forcé, les relevés dévoilent un rythme bien moins élevé. Mais c’est dans le groupe au sourire naturel que le rythme cardiaque était le plus lent.

L’accélération du rythme cardiaque est souvent synonyme d’un état de stress. Après analyse des changements, les scientifiques ont alors été en mesure d’affirmer que, le fait de sourire naturellement ou non réduit les effets du stress sur le corps. 

D’après les médecins, l’explication se trouverait dans le cortisol. Cette hormone libérée dans le corps à partir du moment où une personne sourit est interprétée par le cerveau et traduite comme un état de bonne humeur.

Maëla Priolet