Un triton rarissime stoppe un chantier de construction

Le chantier Vinci vient d'être bloqué à cause de la découverte d'une espèce très rare de triton. La société risque cependant de voir son chantier stoppé pendant plusieurs mois si la demande des associations de protection de l'environnement sont acceptées.

0
2112

Qui aurait pu penser que la construction d’une ligne ferroviaire aurait pu être stoppée par un être dont la taille dépasse à peine quelques centimètres ? Et pourtant c’est bien ce qui est arrivé il y a peu, dans les Deux Sèvres.

Alors que les ouvriers s’activaient sur le chantier Vinci de la ligne à grande vitesse Tours-Bordeaux, ils se sont retrouvés au chômage technique. Il faut dire que la découverte d’un triton particulièrement rare a provoqué une légère panique sur le chantier. Le triton marbré, trouvé dans une mare sur le terrain du chantier, a permis à l’administration chargée de la protection de la nature de stopper le chantier pendant une quinzaine de jours.

Un triton marbré dont l’habitat va être détruit

Le triton est en fait issu du croisement de deux espèces. Hybride, il est né de l’union de deux tritons de races différentes. Il est donc extrêmement rare de pouvoir observer un de ces spécimens, d’où l’engouement des associations pour l’environnement.

Le trajet de la ligne ne pouvant être modifié, l’habitat naturel du triton ne peut donc que être détruit. Les ouvriers sont donc actuellement en train de reconstituer un habitat identique au sien afin qu’il puisse y trouver refuge.

Ce léger contretemps a cependant eu des conséquences plus dramatiques sur l’emploi. Le directeur des ressources humaines de Cosea, la société en charge des travaux, explique que sur la création de 600 nouveaux emplois prévue au départ, seules 400 personnes ont pu être embauchées.

Et la menace des défenseurs de l’environnement de bloquer le chantier pendant plusieurs mois fait craindre à la société des conséquences bien plus graves encore.

Maëla Priolet