Une dent de chien de 33 000 ans retrouvée en Sibérie

Une dent de chien âgée de 33 000 ans vient d’être retrouvée par des scientifiques russes. Ces fouilles pratiquées en Sibérie donnent plus d’indications sur l’histoire des chiens et leur domestication.

0
2916
Une dent de chien de 33 000 ans découverte en Sibérie ©Fotolia

Selon la revue scientifique Plos One (Public Library of Science), une équipe de scientifiques russes a découvert, lors de fouilles en Sibérie, une dent de chien fossilisée datant d’il y a 33 000 ans ! De quoi éclaircir quelques doutes sur l’histoire du compagnon préféré de l’homme.

Une dent de chien qui en dit long

Un test ADN a confirmé qu’il s’agissait d’un ancêtre du chien moderne. Jusqu’ici, les fossiles les plus anciens qui avaient été trouvés dataient de 36 000 ans. « Ce fossile révèle aussi une histoire plus ancienne des chiens en dehors du Proche-Orient ou de l’Asie de l’Est qu’on pensait être jusqu’alors le berceau du chien moderne », explique Anna Druzkhova, chercheuse de l’Institut de biologie moléculaire et cellulaire de la fédération de Russie. On sait que la domestication du chien est encore plus vieille que l’agriculture : elle remonterait à plus de 10 000 ans.

Chien de l’Altaï

Cependant, on ignore à quel moment les loups et les chiens sont devenus deux espèces distinctes. Quoi qu’il en soit, les scientifiques sont certains que ce spécimen est plus proche des canins préhistoriques et des chiens modernes trouvés en Amérique que des loups. Ils ont choisi de baptiser leur découverte « chien de l’Altaï », du nom des montagnes où elle se trouvait.

Charlotte Loisy