Une entreprise « Licorne », c’est quoi ?

Les licornes existent vraiment ! On les retrouve dans le monde de l’économie et plus particulièrement dans les nouvelles technologies. Certaines start-up sont des « Licornes ». Pourquoi ? Explications.

0
2878
Une entreprise « Licorne », c’est quoi ? ©ShutterStock

Non, vous n’avez pas rêvé. Les licornes existent. Avant de vous emballer, sachez qu’il ne s’agit pas de cet animal imaginaire mais… d’une entreprise ! Ce terme utilisé pour qualifier une société est apparu comme par magie depuis quelques semaines sans que l’on ne sache vraiment ce qu’il signifiait. Popularisé en 2013, c’est une analyste américaine, Aileen Lee, fondatrice du fonds d’investissements Cowboy Ventures qui, lorsqu’elle a réalisé un état des lieux des entreprises les plus prospères, a décidé de les regrouper sous le terme « Unicorn » (licorne en anglais). Un qualificatif parfait pour renvoyer une image rare et puissante d’une société à l’avenir très prometteur.

Quelles sont les caractéristiques d’une Licorne ?

Dans l’écosystème du web, pour rentrer dans le club des Licornes, les entreprises doivent présenter des caractéristiques communes. À savoir, être une société spécialisée dans les nouvelles technologies, être une jeune start-up de moins de dix ans, être installé aux États-Unis mais surtout être une société valorisée à plus d’un milliard de dollars et non côtée en Bourse.

Quelles sont ces Licornes ?

Les Licornes se reproduisent à vitesse grand V et font en effet des petits partout dans le monde. Le nombre a presque doublé en seulement 18 mois. Être une Licorne ne deviendrait donc pas si rare.

Ainsi on en retrouve aujourd’hui 140, selon CB Insights, une société de conseils et d’analyse qui tient un décompte en temps réel de ces nouvelles Licornes. Parmi elles : Yandex, le moteur de recherche russe, King Digital, le roi des jeux sur smartphone (Candy Crush) ou encore Spotify, Poker Star, le site de location immobilière AirBnB, le célèbre service de partage de photos et vidéos Snapchat mais aussi le réseau social Pinterest.

Longtemps dominé par Facebook avant son entrée en bourse le 18 mai 2012, la tête du classement revient aujourd’hui à Uber, valorisé actuellement à près de 45 milliards d’euros. Oui, ça donne le tournis ! Uber est actuellement le roi des Licornes.

Existent-ils des Licornes en France ?

Majoritairement dominé par les start-up américaines et chinoises, on peut enfin dire « cocorico » puisque Blablacar est devenue elle aussi une Licorne. Valorisée à 1,4 milliard d’euros, elle est désormais la seule entreprise française à se doter de « l’appellation certifiée » Licorne, après avoir fait une levée de fond de 177 millions d’euros, le 17 septembre dernier.

Pour le moment, deux entreprises spécialisées dans les objets connectés pourraient prétendre à devenir des Licornes dont Withings et SigFox, une start-up toulousaine. Cette dernière avait réalisé une levée de fonds de 100 millions d’euros en février dernier. Spécialisée dans le ciblage publicitaire sur internet, le société Criteo, avec une valorisation à plus de 2 milliards de dollars en 2015, pouvait elle aussi figurer dans le palmarès des Licornes si elle n’était pas entrée au Nasdaq en 2013. La plate-forme de streaming Deezer s’exclut également du club puisqu’elle entrera prochainement en Bourse.

Cependant, la profusion des Licornes fait craindre aux analystes, en raison de leur absence de rentabilité et des investissements en masse sur ces start-up, l’éclatement d’une nouvelle bulle internet, après celle de 2000 qui provoqua une crise économique.

Désormais, vous pouvez affirmer que les licornes existent, on ne pourra pas vous rire au nez !

Lire aussi : L’uberisation, késako ? 

Marine Vautrin