Une ville fantôme dédiée aux technologies de demain

Une ville fantôme va naître à partir du mois de juin au Nouveau-Mexique. Elle aura pour but de tester les nouvelles technologies, sans déranger personne.

0
3665
Une ville fantôme dédiée aux technologies de demain ©ThinkStock

Le Nouveau-Mexique va bientôt accueillir une ville fantôme, dédiée aux technologies du futur. L’idée est de tester à grande échelle les nouveautés  dans leur futur environnement d’utilisation.

Cette ville sera construite sur le modèle de Rock Hill, en Caroline du sud, qui se situe à une centaine de kilomètres de là. Les scientifiques pourront donc tester les appareils sans gêner les habitants. Ils y élaboreront des nouvelles technologies de construction, testeront les premières voitures sans chauffeurs ainsi que des appareils électroniques intelligents et réactifs.

Un projet qui ravit

Et l’idée fait des heureux aux alentours! Le maire de Hobbs, commune voisine de cette future ville fantôme, a déclaré sur Skynews que « ce projet apporte de nombreuses opportunités de développement et nous met sur la scène mondiale ».

Et ce n’est pas tout. La construction de cette espace de 15 000m² recrutera 350 employés permanents, ainsi que 3 500 emplois indirects dans la conception, le développement, la construction et les phases opérationnelles.

Les travaux, qui commenceront fin juin, coûteront un milliard de dollars aux investisseurs. Parmi eux se trouvent l’entreprise Pegasus et sa filiale du Nouveau-Mexique CITE, en collaboration avec le Centre for Innovation, Technology and Testing.

D’autres villes fantômes existent déjà

Plusieurs villes dans le monde ont déjà tenté l’expérience d’un tel projet, dans le but d’améliorer les conditions de vie des humains. En septembre 2011, l’entreprise Philipps, en association avec Living Planlt, lançaient le projet « smart cities ». Le principe était de déposer sur les murs de la ville des millions de capteurs qui enregistrent des informations en continu, tout cela pour assurer le confort et la sécurité des habitants.

La ville de Songdo, en Corée du Sud, va bientôt être la première « U-cité ». C’est-à-dire que les habitants auront la possibilité de vivre dans un lieu qui allie le développement durable et l’hyper-connectivité, grâce à l’essor de nouvelles technologies.

Des projets qui coûtent chers, mais qui pourraient rapporter gros.

Mathilde Bourge