Valérie Trierweiler, poursuivie pour « détournement de fonds publics »

L'héritier du groupe Casino a porté plainte contre Valérie Trierweiler. Il estime que les Français n'ont pas à payer pour les avantages de la journaliste, qui n'est « que la maîtresse du Président ».

0
3298
François Hollande et Valérie Trierweiler ©Sipa

Décidément, la liaison entre François Hollande et Valérie Trierweiler fait jaser… En début de semaine, à Dijon, le Président s’était retrouvé face à une femme qui lui avait demandé de ne pas épouser sa compagne, car elle « ne l’aimait pas ». Quelques jours plus tard, la conjointe de François Hollande est de nouveau la cible d’une attaque, puisque Xavier Kemlin, arrière-petit-fils du fondateur du groupe Casino, a décidé de porter plainte contre la première Dame de France pour « détournements de fonds publics ».

Pour cet homme, qui s’était déjà fait remarquer en 2011 avec sa grève de la faim devant le siège de Carrefour, cette plainte relève d’une « question de morale ». D’après ses dires, si le président de la République et Valérie Trierweiler ne se marient pas, c’est pour éviter de payer l’ISF. De plus, Xavier Kremlin « trouve absolument scandaleux que nos impôts servent à loger, nourrir, entretenir, payer le personnel et les déplacements d’une dame avec qui nous n’avons aucun lien juridique ». Une remarque étonnante venant d’un homme qui habite en Suisse depuis plus de quinze ans.

Valérie Trierweiler et son « rapport ambigu avec le pouvoir »

L’héritier de la famille Guichard, qui a déposé plainte au tribunal correctionnel de Saint-Etienne contre la journaliste de Paris Match, explique sa démarche dans une vidéo diffusée par le quotidien « Le Progrès » :


D’après le journal, si Xavier Kremlin est si remonté contre « la maîtresse du Président » , c’est également parce qu’il estime qu’elle entretient un « rapport ambigu avec le pouvoir », faisant référence à son fameux tweet lors des élections législatives. Affaire à suivre…

Mathilde Bourge