VIDÉO – Blood Sport : la manette qui pompe votre sang

Une société canadienne a conçu Blood Sport, une manette très spéciale : à chaque fois que vous êtes blessé dans un jeu, elle prélève un peu de votre sang. Le but ? Encourager les gamers à donner leur sang. Le concept pose question.

0
1569
La plateforme Kickstarter a suspendu la possibilité de financement, sans doute parce qu'elle estime le Blood Sport trop dangereux. - crédit photo : Brand & Grotesque ©Capture d'écran

Votre avatar vient de se prendre un coup de couteau. Vous perdez un peu de sang. Votre sang. C’est le principe du Blood Sport : une manette pompe quelques millilitres à l’utilisateur dès qu’il est blessé par une balle dans un jeu. À l’origine de cette curieuse invention : la société canadienne Brand & Grotesque. Par le biais de ce gadget un peu effrayant, l’entreprise souhaite pousser les gamers à donner régulièrement leur sang.

Une balle = quelques millilitres de sang prélevés

À terme, les créateurs du Blood Sport voudraient mettre en place des compétitions de jeu vidéo utiles. Les participants pourraient donner leur sang tout en pratiquant leur passion et seraient peut-être ainsi moins réticents à l’idée de se rendre dans un centre agréé.

Le fonctionnement du dispositif est assez simple. Dans un jeu classique, un signal électrique enclenche une vibration au niveau de la manette pour avertir le joueur que son personnage est touché. Avec Blood Sport, le signal entraînera un prélèvement de sang, qui circulera de la manette jusqu’à la machine à pomper à laquelle elle est reliée.

Blood Sport : le « jeu » doit être effectué sous contrôle médicale

Les gamers intéressés devront signer une décharge avant chaque partie pour indiquer qu’ils acceptent les risques encourus. Mais que se passe-t-il si l’avatar se fait sans cesse tirer dessus ? Pour éviter le moindre risque, le système de pompage s’arrête lorsqu’un seuil précis de prélèvement est atteint. Ce plafond dépend du poids de la personne, de sa taille et de son âge. Dans la vidéo de présentation publiée sur YouTube le 18 novembre (voir en fin d’article), les concepteurs précisent que ce don du sang d’un nouveau genre devra bien entendu être réalisé sous contrôle médical au sein d’un établissement spécialisé.

Blood Sport : Kickstarter suspend le financement

À la fois novateur et inquiétant, le projet n’en est qu’à ses balbutiements. Ses initiateurs se sont tournés vers le financement participatif (crowdfunding) pour aller plus loin. Ils sont parvenus à recueillir 3 390 dollars (2 725 euros environ) en six jours via Kickstarter, sur les 250 000 espérés. Une petite somme qu’ils espèrent faire gonfler rapidement. Petit problème : hier, lundi 24 novembre, la plateforme a suspendu le financement, sans doute parce qu’elle estime le Blood Sport trop dangereux.

Bien que Brand & Grotesque assure que toutes les précautions nécessaires seront prises, quelques gamers insouciants pourrait en effet contourner les règles et repousser les limites du jeu. Sujette à de nombreuses dérives, la manette pompeuse de sang devrait rester pendant un moment au stade du simple fantasme.

Un joueur teste le Blood Sport :


© Brand & Grotesque

Lire aussi :

Un jeu vidéo pour guérir la dépression

Don du sang : doit-on craindre une pénurie ?

Cécile David