VIDÉO BUZZ – Ils attendent leur bus, ils se retrouvent stars d’une publicité !

VIDÉO - Dans le cadre des Creative Days Nordic, une agence de publicité a piégé des usagers qui attendaient leur bus. Après les avoir pris en photo, les professionnels ont transformé leur image pour les afficher sur un panneau publicitaire.

0
1599
©DR

Abby Norm crée le buzz. Pour annoncer les Creative Days Nordic, évènement dédié à la création sous toutes ses formes pour les professionnels, l’agence de pub suédoise a souhaité montrer au grand public l’étendue des possibilités des outils Adobe. Pour cela, Erik Johansson, photographe et retoucheur, a décidé de piéger, de façon humoristique, les personnes plantées à leur arrêt de bus. Après les avoir pris en photo sans qu’ils ne le sachent, E. Johansson, planqué dans une camionnette, procédait à quelques retouches de ses clichés. Pour finir, l’image détournée des usagers apparaissait dans le panneau publicitaire de l’abribus. Situations improbables garanties :

« C’était le brief idéal, celui envoyé par Adobe. L’idée d’intégrer Photoshop à la vie réelle est née au début du processus et après une série de tests nous avons compris comment créer la solution technique dont nous avions besoin. Notre objectif a toujours été de montrer les avantages du produit d’une manière pertinente et, simultanément, avec simplicité, créer quelque chose qui ferait sourire les gens », explique Oskar Hellqvist, directeur de la création interactive d’Abby Norm.

« Le but du film est d’inciter autant de personnes que possible à regarder en direct l’évènement Creative Days Nordic sur le site d’Adobe », a déclaré Mariah Andén, Head of Digital Media Marketing Adobe.

« C’est un excellent exemple de la façon dont la vidéo en ligne engage et de la manière dont on peut faire passer un message en utilisant la créativité et la présentation d’un produit de manière pertinente mais inattendue», explique Olof Lindblom, Directeur Suède de Be On. «Le processus engage le public et les adeptes de Photoshop, tout en augmentant simultanément la curiosité des masses. ».

Mathilde Bourge