VIDÉO BUZZ – Le Premier ministre norvégien sonde l’opinion déguisé en chauffeur de taxi

Que ne ferait pas un homme politique pour gagner des voix ? Le Premier ministre norvégien n'a pas hésité à enfiler le costume d'un chauffeur de taxi pour savoir ce que pense la population. Une opération séduction à un mois des élections.

0
1083
Le Premier Ministre a enfilé le traditionnel costume de chauffeur de taxi pour sonder l'opinion des Norvégiens. ®Capture d'écran

C’est une caméra cachée pas comme les autres qui a été publiée ce dimanche sur les réseaux sociaux. Les faits remontent à juin dernier. Des Norvégiens montent dans un taxi, informent le chauffeur de leur adresse de destination et restent scotchés : le conducteur n’est autre que le Premier Ministre !

Pendant un après-midi, Jens Stoltenberg a en effet décidé de prendre le volant d’un taxi, car « c’est important d’entendre ce que pensent les gens ». Et d’après lui, « s’il y a bien un endroit où les gens disent ce qu’ils pensent, c’est dans le taxi ».

Jens Stoltenberg, un Premier ministre pas comme les autres

La plupart des passagers l’ont longuement observé. « Vous ressemblez beaucoup à… », « Ce sont vos yeux », « De cet angle-là, il ressemble vraiment au Premier ministre », se sont exclamés certains. Pour d’autres, pas de doute : il s’agit bien du chef de gouvernement. « Oh mon Dieu ! Tu as vu qui conduit ? ». En général, ils ont apprécié la blague. Ils se sont même vus offrir la course.

Mais une vieille dame a profité de l’occasion pour faire passer son message : « Ça tombe bien, je voulais vous écrire. Les patrons ne devraient pas gagner des millions comme ça ».

> Lire aussi : Le football dans une bulle : le nouveau sport à la mode en Norvège

Opération séduction avant les élections en Norvège

Le Premier ministre a avoué n’avoir pas conduit depuis huit ans. « Je crois que ce serait plus dans l’intérêt de la nation et des clients si je pilote un gouvernement et non un taxi ».

Organisée par une agence de pub, cette opération a pour but de faire grimper la cote de popularité du chef du Parti travailliste, la coalition de gauche n’étant pas favorite dans les sondages à la veille des élections.

Ces dernières auront lieu le 9 septembre prochain en Norvège. Jens Stoltenberg a-t-il gagné suffisamment de points en jouant les chauffeurs de taxi ? L’un des passagers semble conquis : « Je voterai pour vous maintenant ».

> Lire aussi : La Norvège reconnaît la dangerosité de son saumon

VIDEO – Le Premier ministre norvégien participe à une caméra cachée

Charlotte Loisy