Vidéo démission : la réponse du patron

Marina Shiffrin avait créé le buzz le 28 septembre dernier en postant une vidéo démission. Son patron lui répond à son tour, dans une vidéo.

0
2288
Son patron reprend la recette point par point : humour, danse et musique. ©Capture d'écran / Youtube

Sa vidéo de démission a déjà été vue plus de 8 millions de fois sur YouTube. Samedi 28 septembre, Marina Shiffrin, ex-employée pour Next Media Animation, dépose sa démission en vidéo.

On la voit danser sur la chanson Gone de Kanye West dans les locaux de son bureau à 4h du matin et expliquer les raisons de son départ de cette entreprise qui lui a pris son temps, son énergie et sa vie sociale. Les raisons invoquées étaient entre autre le manque de temps et les nouvelles responsabilités qui fleurissaient de jour en jour. Juste après avoir posté cette vidéo, Marina Shiffrin a également expliqué sur son blog sa vision du journalisme aujourd’hui dans un billet sobrement intitulé Journalism is dead (To me) – le journalisme est mort (pour moi).

Une démission fructueuse

Profitant de l’agitation créée autour de cette vidéo, le principal concerné, son patron lui répond également en vidéo. Il reprend la recette point par point : humour, danse et musique. « Nous travaillons dans une super entreprise qui recrute ses employés en fonction de leur aptitude de danse ». On y voit même les anciens collègues de Marina Shiffrin prendre part à cette réponse. Sur le ton de l’autodérision et de la bienveillance, ils lui souhaitent bon vent et « tous nos veux de réussite », sans oublier de passer un petit message « Et au fait, nous embauchons ».

Aux vues de ces deux vidéos, postées à quelques jours d’intervalle, Marina Shiffrin ne semble pas être partie en si mauvais termes avec cette entreprise. Rappelons que Next Media Animation est un petit studio d’animation qui vit de ses vidéos et de leurs nombres de vues. Aujourd’hui, toute cette actualité lui permet d’être mondialement connu. Un bon coup de pub pour Marina Shiffrin et son ex-patron qui montre que démissionner peut dégager des bénéfices.

La réponse de son patron et ses anciens collègues :

Laurie Ferrère