VIDEO INSOLITE – L’homme qui se prenait pour la petite sirène

Eric Ducharme, jeune Américain, se prend pour une sirène. La chaîne TLC lui a consacré un reportage qui vaut le détour. VIDEO

0
4601
Eric Ducharme, l'homme qui se prenait pour une sirène ©DR

« Ecoute-moi ! Chez les humains c’est la pagaille ! La vie sous la mer, c’est bien mieux que la vie qu’ils ont là-haut sur la terre ! » Et ce message, délivré par Sébastien dans la Petite Sirène a bien été imprégné par le petit Eric Ducharme. Depuis, ce Californien a grandi. Âgé aujourd’hui de 22 ans, le jeune homme voue un véritable culte aux sirènes – oui, oui, on peut être obsédé par quelque chose qui n’existe pas – au point de se prendre pour l’une d’entre elles.

« Je mange, respire et dors comme une sirène. C’est mon choix de vie », avoue-t-il. « Lorsque je porte une queue de sirène, je me sens transformé. J’ai l’impression d’entrer dans un nouveau monde quand je plonge dans l’eau. Sous l’eau, je me sens totalement en dehors du monde. »

Les sirènes : une passion qui remonte à l’enfance

Pour Eric Ducharme, tout a commencé alors qu’il n’était qu’un enfant. Un jour, il se rend à un spectacle sous-marin et tombe sous le charme de ces femmes en costume de sirène. Depuis, sa passion n’a cessé de grandir et le jeune homme se rend trois fois par semaine jusqu’à des sources naturelles, enfile sa queue artificielle et plonge dans l’eau, où il peut rester jusqu’à quatre minutes sans respirer. Un mode de vie original qui a intrigué l’équipe de « My Crazy Obsession » (ma folle obsession), qui lui a consacré un reportage diffusé sur la chaîne américaine TLC.

Un beau coup de pub pour Eric qui a décidé de faire de sa passion un business. A seulement 16 ans, le Californien a créé sa propre entreprise, Mertailor, qui fabrique et commercialise des queues de sirènes, « aussi réalistes que celle d’un poisson qui vient d’être pêché ». « Disponibles pour les femmes et les hommes qui souhaitent devenir des sirènes et qui rêvent de vivre dans la mer », comptez en 185 et 2 759 dollars (140 à 2 110 euros) pour vous transformer.

Un concept qui en a déjà ravi plus d’un, puisque les queues d’Eric ont été utilisé dans une publicité pour les bonbons Skittles, un sketch du « Saturday Night Live » et encore par Lady Gaga en 2011, lors d’une apparition dans le « Grand Journal » de Canal +.

Maxime Quéma