VIDÉO – La Nasa met en images la circulation du CO2 sur Terre

La Nasa a modélisé le voyage parcouru par le CO2 sur la Terre pendant une année. Très pédagogique, cette vidéo vise à sensibiliser la population aux effets négatifs du réchauffement climatique sur notre planète.

0
4024
Émissions de CO2 - L'onde passe de manière plus diffuse sur les pays de l'hémisphère Sud. - crédit photo : Nasa ©Capture d'écran

Une nuée orangée ondule sur une carte du monde. Cette vague apaisante l’est un peu moins lorsqu’on comprend ce qu’elle représente. Il s’agit en fait d’une modélisation des mouvements de CO2 émis de janvier à décembre 2006 par l’Homme et la nature dans l’atmosphère de la Terre. Réalisée par la Nasa et publiée sur YouTube le 17 novembre, cette vidéo (voir en fin d’article) permet de visualiser au fil des saisons le parcours du dioxyde de carbone, en grande partie responsable du réchauffement climatique. Et de réaliser à quel point l’impact de l’activité humaine sur l’environnement est important.

Émissions de CO2 : l’écart entre le Nord et le Sud est évident

Ce clip a été conçu à l’aide d’un simulateur nommé « Nature run ». La teinte du nuage évolue en fonction de l’intensité de la concentration en CO2 : le blanc signifie qu’il y a peu de gaz carbonique dans l’atmosphère, le rouge que les émissions sont importantes.

En seulement trois minutes, on repère les régions du monde les plus concernées par le gaz à effet de serre. Les zones bordeaux se situent au niveau de la côte Est des États-Unis, en Europe, en Chine, au Japon et vers l’Asie du Sud-Est, des endroits où la pollution est particulièrement importante (fumée des usines, pot d’échappement des véhicules, etc.). Sans surprise, l’onde passe de manière plus diffuse sur les pays de l’hémisphère Sud.

Émissions de CO2 : le nuage rougit en hiver

Si l’on s’intéresse aux différentes périodes de l’année, on remarque que la vague est plus rouge entre février et juin puis entre novembre et décembre. Cela semble logique puisqu’en hiver, on se remet au feu de cheminée, les lumières artificielles sont allumées plus longtemps dans une journée et les arbres n’ont plus leurs feuilles pour absorber en grande quantité le CO2.

À l’inverse, au cours du printemps et en été, l’Homme n’a plus besoin de se chauffer et la photosynthèse des végétaux permet de mieux consumer le gaz. Voilà pourquoi les couleurs sont plus froides à cette période de l’année sur la vidéo

CO2 : faire payer les pollueurs

Pour tenter de limiter le réchauffement climatique, 73 pays, dont la Chine, la Russie et les membres de l’Union européenne, ainsi que 1 000 entreprises (Allianz, ArcelorMittal, Statoil…) ont décidé de soutenir un dispositif visant à faire payer la pollution au CO2 par le biais d’une taxe carbone ou un système de quotas échangeables.

Lire aussi :

Nasa : un satellite pour observer le CO2

Changement climatique : préparons-nous au pire

Suivez le parcours du CO2 sur Terre au cours d’une année :


© Nasa

Cécile David