VIDÉO – L’Iran envoie un singe dans l’espace, les États-Unis grimacent

L’Iran affirme avoir réussi l’envoi d’un singe dans l’espace, ce que cherchent à vérifier les États-Unis. Si cela est vrai, Téhéran aurait violé une résolution de l’Onu, qui interdit tout essai pouvant mener au développement de missiles balistiques longue portée.

0
2368
L'Iran a-t-il vraiment envoyé un singe dans l'espace ? ©DR

L’Iran a affirmé, lundi 28 janvier, avoir envoyé un singe à 120 kilomètres d’altitude, à bord d’une capsule spatiale. Un grand pas vers son projet de mise en orbite d’hommes d’ici 2020. Les images diffusées à la télévision iranienne montrent un petit animal, harnaché à un siège en métal, prêt à être installé dans une fusée baptisée Kavoshgar. La bonne nouvelle, si tout cela est vrai, est qu’il serait revenu vivant du voyage. Mais, pour l’heure, les États-Unis se refusent à accréditer cette réussite.

« Nous n’avons aucun moyen de confirmer d’une manière ou d’une autre ce qui est arrivé à ce primate », s’est d’abord amusée la porte-parole du département d’État, Victoria Nuland, avant de rappeler les « inquiétudes bien connues » des Occidentaux face au « développement par l’Iran de technologies pour lancer des engins dans l’espace ». En effet, la communauté internationale soupçonne le pays de chercher à développer des lanceurs balistiques longue portée, capables d’emporter des charges classiques ou nucléaires. Ce qu’a toujours démenti le gouvernement iranien…

L’Iran a-t-il violé une résolution de l’Onu ?

Pour tenter de calmer les ardeurs, les États-Unis ont immédiatement prévenu que Téhéran, s’il est parvenu, comme il l’affirme, à envoyer un singe dans l’espace, a violé une résolution de l’Onu condamnant son programme balistique.

Ce que dit la résolution 1929 de l’Onu. « Tout lancement dans l’espace d’un engin capable de placer un objet en orbite est directement lié au développement de missiles balistiques de longue portée », a rappelé V. Nuland, tout en réaffirmant que la « résolution 1929 du Conseil de sécurité de l’ONU interdit à l’Iran de mener toute activité liée à des missiles balistiques capables de porter des armes nucléaires ». L’envoi de ce singe en orbite, s’il était confirmé, violerait donc cette fameuse résolution.

Ce ne serait pas la première fois que l’Iran enfreindrait les règles internationales. Le programme balistique iranien a déjà été condamné, à plusieurs reprises, par le Conseil de sécurité de l’Onu. Téhéran avait déjà tenté d’envoyer un singe dans l’espace en 2011, mais l’essai s’était soldé par un échec.

VIDÉO – Images du singe dans l’espace diffusées à la télé iranienne, par France TV 

Thomas Levy