VIDÉO. Pavlok : traitement de choc contre les mauvaises habitudes

Dans la catégorie des bracelets connectés, Pavlok se fait remarquer. S’il a pour but de combattre les mauvaises habitudes, la méthode est singulière. Ici, le porteur reçoit des décharges électriques à chaque écart de conduite.

0
1112
« Ce n’est pas douloureux, mais ce n’est pas très plaisant » rassure son créateur. ©ShutterStock

Ivan Pavlov était un médecin et physiologiste russe. Il avait établi au cours de sa carrière le principe de réflexes conditionnés par opposition aux réflexes innés. Selon la théorie de Pavlov, les réactions acquises par apprentissage et habitudes deviennent des réflexes lorsque le cerveau fait le lien entre le stimulus et l’action qui suit.

Des décharges allant de 17 à 340 volts

Alors, quand une entreprise développe un bracelet connecté pour lutter contre les mauvaises habitudes en envoyant des décharges électriques, il était évident que son nom rende hommage au célèbre scientifique russe : Pavlok.

Pavlok, c’est le prototype d’un bracelet connecté imaginé par Maneesh Sethi. Son principe est des plus simples : le porteur du bracelet reçoit une décharge électrique, allant de 17 à 340 volts selon les réglages et la sensibilité de chacun, à chaque fois que celui-ci fait un « écart de conduite ». Fini les grignotages en pleine journée, l’oubli de la salle de sport ou la pause cigarette de trop. Pavlok est là pour remédier à vos mauvaises habitudes.

Pavlok sera commercialisé en avril 2015

« Ce n’est pas douloureux, mais ce n’est pas très plaisant », rassure son créateur. Les réglages se font sur le smartphone. L’utilisateur doit terminer quelles sont ses mauvaises habitudes ou les choses à faire selon la thématique choisie (alimentation, sport, endroit où ne pas aller, etc.) et déterminer l’intensité de la décharge.

Lancé sur le site de financement participatif Indiegogogo à la fin du mois de septembre, le projet de Maneesh Sethi a déjà récolté les fonds nécessaires à son développement grâce à 5 000 personnes déjà fans de ce bijou. La commercialisation de Pavlok est donc prévue pour le mois d’avril 2015, avec un prix de vente qui avoisinerait les 125 euros. Et si d’ici avril 2015, les bonnes résolutions de la nouvelle année seront vite abandonnées comme chaque année, attendez-vous à un traitement de choc !

Voir la vidéo de présentation du Pavlok :

Lire aussi : Un bracelet contre les nausées

Lire aussi : June : le bijou qui protège la peau

Laurie Ferrère