VIDÉO – Une araignée gymnaste, adepte du flic-flac

L'araignée a été découverte dans la Sahara marocain. Sa particularité : elle pratique le flic-flac, une figure de gymnastique se rapprochant du salto. Selon les experts, la petite bête pourrait mourir d'épuisement si elle enchaînait les sauts.

0
3206
L'araignée a été découverte il y a cinq ans par un expert en robotique de l'université de Berlin, Ingo Rechenberg. - crédit photo : SciNews (capture d'écran) ©DR

Même pas peur. L’araignée, nommée Cebrennus rechenbergi, se démarque de ses cousines par son audace et ses talents d’acrobate. Repérée dans le Sahara marocain, elle est capable d’effectuer des sauts périlleux (flics-flacs) semblables à ceux d’un gymnaste. Assez improbable pour un arachnide de ce type. Et dangereux.

Flic-flac : si l’araignée saute 5 à 10 fois par jour, elle meurt

Elle s’élance, s’appuie sur ses pattes de devant et hop !, saute dans les airs avant de retomber sur ses pattes de derrière. L’araignée réalisent ces saltos sur des terrains descendants (question de gravité) mais, plus surprenant, aussi dans des montées, note le New York Times dans un article consacré à la petite bête (4 mai). L’arachnide a été étudié de près par Peter Jäger, taxonomiste à l’Institut de Recherche Senckenberg de Francfort. Le scientifique a remarqué que ces sauts permettaient à l’araignée de se déplacer jusqu’à deux fois plus vite que la normale. Utile pour échapper à un prédateur. La Cebrennus rechenbergi n’aurait d’ailleurs recours au flic-flac (ou flip-flap) qu’en cas d’urgence car elle perd beaucoup d’énergie en jouant les acrobates. « Si elle saute plus de cinq à dix fois par jour, elle meurt », souligne Peter Jäger.

L’araignée a été découverte il y a cinq ans par un expert en robotique de l’université de Berlin, Ingo Rechenberg (d’où le nom Cebrennus rechenbergi). Voilà trente ans que le scientifique explore le désert marocain pour tenter de comprendre comment certains animaux parviennent à conserver leur énergie dans un environnement aussi sec. Il se sert de ses recherches pour concevoir des robots aux caractéristiques identiques.

Petite démo de flic-flac :

© SciNews


Sur le même thème :

Lire aussi : « Les voleuses de grotte », une nouvelle famille d’araignées

Lire aussi : Pourquoi les araignées ne restent pas collées à leur toile ?

Cécile David