VIDÉO – Une main à sept doigts, ça sert à quoi ?

Des chercheurs du prestigieux Massachusetts Institute of Technology (MIT) viennent de mettre au point un gant robotique permettant d'agiter sept doigts, au lieu de cinq. Le but : réaliser des actions simples du quotidien avec une seule main.

0
2102
Le gant robotique a été imaginé pour améliorer le quotidien des personnes âgées et handicapées. - crédit photo : MIT (capture d'écran) ©DR

Ouvrir une bouteille en plastique, éplucher une pomme de terre…. Habituellement, nous avons besoin de nos deux mains pour réaliser ces petits gestes. Pour faciliter la vie des personnes âgées et handicapées, une équipe du Massachusetts Institute of Technology (MIT) a conçu un prototype de gant robotique permettant de faire fonctionner non pas cinq mais sept doigts d’une main.

Le dispositif s’accroche au poignet. Les deux doigts supplémentaires entourent les cinq autres. Ils fonctionnent grâce à des capteurs situés sur les phalanges de la main. Par l’intermédiaire d’un algorithme, le gant robotique réagit en fonction des mouvements qu’il détecte.

La manipulation des doigts robotiques se fait de manière intuitive

Dans la vidéo de présentation, le professeur Harry Asada assure que la manipulation des doigts factices se fait de manière naturelle. L’utilisateur n’a pas besoin d’envoyer un ordre au robot. « Vous pouvez remuer vos doigts naturellement. La main robotique accompagne le mouvement, a indiqué le scientifique lors de la conférence « Robotics: Science and Systems », qui s’est tenue à l’université de Berkeley (Californie) entre le 12 et le 16 juillet. Comme les outils que vous utilisez depuis longtemps, vous serez aussi amenés à penser que le robot est une extension de votre main. »

Pour l’instant, le produit n’est qu’à l’état de prototype. Ses concepteurs doivent encore l’améliorer. Ils envisagent, notamment, de travailler sur la modulation de la force exercée sur les objets saisis par les deux doigts artificiels.

Présentation du gant robotique :


© Massachusetts Institute of Technology (MIT)

Sur le même thème :

Voir aussi : Les Jeux olympiques des athlètes bioniques prévus pour 2016

Voir aussi : Pepper – le robot, futur ami de l’homme ?

Cécile David