VIDEO – Une statue égyptienne bouge toute seule au musée de Manchester…

Au Manchester Museum, une statue égyptienne, exposée depuis quatre-vingt ans, bouge toute seule depuis quelques jours. Malédiction ? Phénomène explicable ? Mystère.

0
2452
La statue égyptienne Neb-Senu bouge toute seule depuis quelques jours au musée de Manchester ©DR

Les pyramides « sont l’enveloppe extérieure et à jamais impénétrable d’une momie », disait l’archéologue Paul Pierret. Pourtant, au fil des siècles, les hommes se sont fait une joie d’investir ces tombeaux afin d’en extraire des vestiges vieux de plusieurs milliers d’années. Et après la « malédiction de Toutankhamon », un autre phénomène étrange est survenu dans le Manchester Museum. D’après Campbell Price, le conservateur du musée, une statue récupérée dans un tombeau égyptien, datant d’il y a plus de 4 000 ans, tourne mystérieusement sur elle-même depuis quelques jours.

Comment cela est-il possible ? L’objet de collection, acquise par le musée de l’Université de Manchester il y a quatre-vingt ans, semblait jusqu’alors immobile. Mais « un jour, j’ai remarqué qu’elle avait tourné », affirme Campbell Price. « J’ai trouvé cela étrange car elle est gardée sous verre et je suis le seul à posséder une clé pour y accéder. »

La statue égyptienne qui bouge, une plaisanterie ?

Comme l’explique le conservateur, « la plupart des égyptologues ne sont pas superstitieux ». Le jeune homme de 29 ans pensait plus à une blague qu’à un esprit habitant la statuette. « Mais quand je l’ai regardée un autre jour, elle avait encore changé de position. Et un jour plus tard, elle était encore dans une autre position », s’est-il étonné.

Afin de percer le mystère de cette statue portant le nom de Neb-Senu, qui était à l’origine une offrande au Dieu Osiris (dieu des morts), C. Price a remis la statue en place dans sa vitrine puis a installé une caméra pour l’observer. Et après visionnage de la vidéo, le conservateur n’a pu que se rendre à l’évidence : la statue bougeait toute seule.

Le mystère de la statue : une explication logique

Pour Brian Cox, physicien, les mouvements de la statue n’ont rien de mystique. « Il a suggéré que les deux surfaces, la serpentine qui compose la statuette et le socle en verre où elle repose, entraînent une vibration subtile qui, au final, fait tourner l’objet », a rapporté Price au Daily Mail. Cette théorie de la friction différentielle semble être validée par la vidéo, puisque l’objet antique ne se déplace que la journée, lorsque les visiteurs foulent le sol du musée, faisant légèrement trembler les fondations.

Cependant, comme le souligne le conservateur, un mystère persiste : pourquoi la statue, qui est exposée depuis quatre-vingt ans, n’a jamais bougé avant ?

Mathilde Bourge