VIH : 22.000 patients infectés par un dentiste ?

22.000 Britanniques ont été invités à passer des tests sanguins pour dépister le VIH. Ces personnes ont été soignées par un dentiste peu respectueux des règles d'hygiène.

0
1123
22.000 patients sont passés entre les mains du "dentiste aux mains sales". ©ShutterStock

Des milliers Britanniques seraient susceptibles d’avoir contracté le VIH à cause du non-respect des conditions d’hygiène d’un dentiste. C’est ce que révèle mercredi la presse locale, qui explique que des milliers de patients ont été appelés mercredi à passer des tests de dépistage après être passés entre les mains de ce dentiste peu respectueux des procédures pendant plus de trente ans.

Le système de santé public NHS estime à 22.000 le nombre de patients à avoir consulté ce médecin au cours de ces trente-deux dernières années dans un cabinet de Nottingham, au centre de l’Angleterre.

Des risques faibles mais à prendre au sérieux

En juin dernier, une vidéo a émergé dénonçant les conditions déplorables dans lesquelles le dentiste, Desmond D’Mello, opérait ses patients. Le NHS estime aujourd’hui utile d’appeler l’ensemble des patients et de les inviter à passer des tests sanguins pour dépister le VIH, mais aussi les hépatites B et C.

Le risque est considéré comme faible, d’autant que le dentiste n’est porteur d’aucune de ces maladies selon le NHS, mais suffisamment sérieux pour être vérifié. Desmond D’Mello, aujourd’hui baptisé « le dentiste aux mains sales », est notamment accusé de ne pas s’être lavé les mains ou de ne pas avoir changé de gants entre deux patients. Depuis la diffusion de la vidéo, le docteur a été interdit d’exercer pendant un an et demi.

Maxime Quéma