Virus informatique : les sites religieux plus risqués que les sites pornos

Le risque d’attraper un virus informatique serait trois fois élevé sur un site religieux que sur un site pornographique, révèle une étude de la société Symantec.

0
4780
Virus informatique : les sites religieux plus risqués que les sites pornos ©ThinkStock

D’après un rapport publié mardi par la société américaine de sécurité informatique Symantec, les internautes encourent plus de risque d’attraper un virus informatique en visitant des sites internet liés à la religion qu’en surfant sur des sites érotiques ou pornographiques.

Symantec, qui assure que ses produits ont bloqué 5,5 milliards d’attaques en 2011, a synthétisé les informations récoltées par sa branche « Symantec Global intelligence Network », son réseau mondial de renseignements, à l’aide de divers services et capteurs, durant sa surveillance des activités de cybercriminalité dans plus de 200 pays.

La société parvient à la conclusion suivante : les sites à caractère religieux ou idéologiques ont trois fois plus de risque que les sites pornographiques ou érotiques d’être infectés par des lignes de code postées par des pirates. D’ailleurs, le rapport souligne qu’ « il est intéressant de voir que les sites hébergeant des contenus pour adultes ou pornographiques ne se classent pas dans le top 5, mais au 10e rang ». Le virus informatique ne se rencontre donc pas uniquement lors de téléchargements illégaux. Dans le cas des sites religieux contaminés, l’utilisateur attrape le virus informatique simplement en passant sur les pages web.

A leur différence, les sites pour adultes seraient, en fait, plutôt bien protégés contre ce genre de pratiques. « Nous supposons que c’est parce que les propriétaires de sites pornos gagnent leur argent sur internet et ont un intérêt direct à ce que leurs sites restent dénués de programmes malveillants, ce n’est pas bon pour faire revenir les clients », conclut la société.

Maëla Priolet