Voici la première photographie couleur de Pluton

En début de semaine, la Nasa a diffusé la première photographie couleur de Pluton et de sa plus grosse lune, Charon. Un cliché un peu flou mais historique réalisé par la sonde New Horizons, qui analyse la planète naine depuis janvier.

0
912
La sonde New Horizons devrait se rapprocher au plus près de Pluton le 14 juillet et pourrait peut-être livrer à la Nasa une nouvelle photographie de la planète. - crédit photo : Nasa - Johns Hopkins University - APL - SRI ©ShutterStock

Deux petites taches jaunes auréolées d’un bleu électrique. L’image n’a, à première vue, rien d’exceptionnelle, d’autant plus qu’elle est floue. Il s’agit pourtant d’une donnée majeure pour l’histoire de l’astronomie puisque ce cliché est la première photographie couleur de Pluton et de Charon, la plus imposante de ses lunes. Elle a été réalisée par la sonde américaine New Horizons et dévoilée le 13 avril par la Nasa.

La sonde New Horizon se rapproche de Pluton

New Horizons observe Pluton et ses environs depuis le mois de janvier à une distance de 260 millions de kilomètres, après neuf ans de voyage et plus de 1 800 jours d’hibernation visant à préserver son matériel et ses dispositifs électroniques.

Il sera difficile d’obtenir une image très précise de la planète. La sonde est en effet obligé d’analyser Pluton à distance en raison de l’atmosphère qui l’entoure, rendant inenvisageable une mise en orbite autour de l’objet céleste. Cette distance ne l’empêchera pas pour autant de mener à bien sa mission : transmettre à la Nasa les informations sur la géologie de l’astre et de sa lune qu’elle aura recueillis au fil des jours.

Pluton la mystérieuse

Pluton est « la plus grande et la plus complexe des planètes naines de la ceinture de Kuiper », un immense anneau de débris entourant notre système solaire, a rappelé Alan Stern du Southwest Research Institute (Colorado), principal responsable scientifique du projet (AFP). New Horizons devrait se rapprocher au plus près de l’astre le 14 juillet. « Grâce à ce survol sans précédent (…), nos connaissances de Pluton et de ses lunes vont s’étendre exponentiellement et je n’ai aucun doute qu’on va faire des découvertes passionnantes », s’est réjoui de son côté John Grunsfeld, qui dirige les missions scientifiques de la Nasa.

Pour l’instant, les scientifiques connaissent simplement les caractéristiques générales de la planète. Ils savent notamment qu’elle mesure environ 2 300 kilomètres de diamètre (elle est plus petite que notre lune) et que sa masse est 500 fois plus faible que celle de la Terre. Son atmosphère est formée d’azote et elle se compose pour l’essentiel de roches et de glace. L’astre possède par ailleurs cinq lunes, tourne autour du soleil en 247,7 ans et son système de saisons serait très particulier. Point intéressant : les astronomes pensent qu’un océan d’eau pourrait exister sous son épaisse couche de glace ainsi que sur Charon, peut-être elle aussi dotée d’une atmosphère.

Après son observation de Pluton et de sa lune, la sonde américaine poursuivra son exploration. Elle pourrait notamment aller étudier de plus près trois objets célestes se trouvant à environ 1,5 milliard de kilomètres de la planète naine. Repérés grâce au télescope Hubble, ils mesureraient de 25 à 55 kilomètres de diamètres.

Lire aussi :

Système solaire : deux nouvelles planètes ?

La planète J1407B ridiculise les anneaux de Saturne

Damien Rigat